Un journaliste de librInfo74 devant le tribunal de police pour avoir pénétré dans l'aéroport d'Annecy-Meythet

Le journaliste est convoqué demain 23 mars devant le tribunal de police pour avoir pénétré sur le site de l'aéroport d'Annecy en septembre dernier, en même temps qu'un groupe de manifestants. il encourt une amende de 135 euros

Ils comparaîtront devant le tribunal de police qui juge des contraventions
Ils comparaîtront devant le tribunal de police qui juge des contraventions © Ingrid Pernet-Duparc / France 3 Alpes

Gérard Fumex, co-fondatur du site librinfo74  a reçu une convocation à comparaître pour "avoir pénétré en compagnie de 15 autres individus sur le site de l’aéroport d’Annecy, côté piste, en passant au-dessus de la clôture".

"En fait, notre journaliste a couvert pour notre média un évènement organisé par un groupe de militants appartenant au mouvement « X.R. » (Extinction Rebellion) et aux « Amis de la terre ». Pour en avoir la preuve, il vous suffit de lire les articles " déclare le site pour sa défense en précisant  "dans sa déposition à la gendarmerie de Meythet, Gérard Fumex a bien expliqué qu’il couvrait cet évènement en tant que journaliste pour le média en ligne « librinfo. Il a produit sa carte de presse, attestant son statut de journaliste professionnel3

Les faits remontent au 12 septembre 2020. Déguisés en légumes, les militants du mouvement adepte de la désobéissance civile non violente pour faire face à l‘urgence écologique étaient passés par-dessus la clôture de l’aéroport, à l’aide de deux escabeaux pour investir le tarmac et déployer des banderoles.

Les militants d'Extinction Rebellion entendaient "défendre un autre avenir pour le terrain de l’aéroport, en dénonçant  " un lieu dédié à un loisir polluant et élitiste qui devrait être transformé en zone agricole". Ils protestaient contre le renouvellement du bail de l'aéroport, situé à Meythet et propriété du conseil départemental de la Haute-Savoie. 

Ce jour-là un autre journaliste Mathieu Hutin de H2O, était lui aussi passé au-dessus du grillage par les escabeaux, pour rejoindre le tarmac.

Contrôlés à leur sortie de l’enceinte et entendus par les gendarmes, les militants et les deux journalistes ont tous été convoqués à des dates différentes devant le tribunal de police qui juge des contraventions.

Ils encourent une amende de catégorie quatre de 135 euros pour "pénétration sans raison légitime à l’intérieur de l’aéroport".

"La procureure à l’origine de cette citation assimile Gérard Fumex à un manifestant, puisque les 15 autres prévenus ont reçu la même citation à comparaître avec, mot pour mot, les mêmes chefs d’accusation" s'indigne le site.

"Il a commis une infraction en pénétrant sur un site interdit par escalade d'une clôture", indique Véronique Denizot, la procureure de la République d'Annecy, "ce que n'a pas fait une autre de vos consoeurs, laquelle a couvert l'événement et informé ses lecteurs sans commettre d'infraction", ajoute-t-elle.

Dans un communiqué, les principaux syndicats de journalistes "s'étonnent d'une telle convocation" et lui apportent leur soutien. "Il peut s'agir là d'une entrave à l'exercice d'informer. Les journalistes ne sauraient être traités selon les mêmes critères que les manifestants.

 Ils appellent à un rassemblement de soutien au journaliste Gérard Fumex, mardi à 9H00 devant le palais de justice d'Annecy.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société