VIDEO : En Haute-Savoie, le lac d'Annecy et le Thiou gonflent et grondent, sans toutefois... menacer

Les fortes précipitations de ces derniers jours combinées à la fonte des neiges liée au radoucissement des températures ont métamorphosé la physionomie du lac d'Annecy, et de son centre-ville...un spectacle rare, et fascinant dont profitent les amateurs.  

Dans le centre-ville d'Annecy ce 3 février 2021, les bruissements des eaux résonnent
Dans le centre-ville d'Annecy ce 3 février 2021, les bruissements des eaux résonnent © Marion Feutry .France 3 Alpes

Quand les vagues viennent lécher le rivage sur le Pâquier, que des nappes d'eau habillent les pontons, que les canards ont les pieds dans l'eau, c'est que le lac d'Annecy prend ses aises hors de son périmètre, et qu'il a trop bu d'eau.

112cm à l'échelle de mesure, c'est 22 de plus que d'habitude, un niveau rarement atteint! De quoi transformer l'atmosphère du paysage. De mémoire d'habitant ou de passant, on n'avait rarement vu ça...

D'un côté, ça monte, et du côté du Thiou, ça.. descend avec un débit impressionant, plus de 40m3 d'eau par seconde, au lieu de 6 en moyenne. 

De quoi régaler les photographes comme Stéphane Delécluse, venu saisir des clichés "différents et uniques, loin de la carte postale traditionnelle", pas de quoi inquiéter les riverains et les commerçants  : " Nous avons trois exutoires pour que l'eau puisse trouver son chemin, avec un système de vannes, toutes ouvertes au maximum, dans le canal du Thiou, le canal du Vasset et le canal Saint Dominique"  " rassure Damien Assadet, responsable du service eau et environnement à la DDT de la Haute-Savoie, qui scrute attentivement  les fluctuations du lac.

Un temps sec est prévu jusqu'à samedi soir et devrait ramener le niveau à la normale d'ici peu. Le record de 40 cm de 1990 ne sera donc pas battu.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo environnement climat