Ain. La cascade de la Charabotte gonflée à bloc

Dans l'Ain, les cascades sont sous pression. Les pluies incessantes de la fin janvier et la fonte des neiges les font grossir à vue d'oeil. C'est le cas de la plus célèbre d'entre elles : la Charabotte, près de Plateau d'Hauteville. 

Cascade de la Charabotte, le 2 février 2021
Cascade de la Charabotte, le 2 février 2021 © Franck Grassaud - France 3

"On s'croirait aux chutes du Niagara, vous ne trouvez pas ?", lance une habitante du coin qui s'est arrêtée quelques minutes pour photographier "sa" cascade. "On l'aime, elle est belle mais c'est aussi de sa faute si on frôle l'inondation juste en dessous."

Un autre habitué fait une halte sur le petit parking prévu pour accéder au point de vue. Il prend lui aussi quelques clichés. "Un tel débit qui descend de 150 mètres, y'a pas d'équivalent en France."

Cette Charabotte fait leur fierté. Oui, elle a des allures de chutes du Niagara, elle est même deux fois plus haute, 115 mètres contre 57. Mais ce qui surprend le plus en Amérique du Nord, c'est l'accumulation des chutes et leur largeur, sans oublier la puissance : un débit de 2.800 m3/s contre 20 m3/s en ce moment dans l'Ain. 

Au-dessus de la chute de la Charabotte, février 2021.
Au-dessus de la chute de la Charabotte, février 2021. © Franck Grassaud

Le robinet du plateau d'Hauteville 

Pour autant, le spectacle est là. Un immense trait blanc dans un paysage minéral. On devine 3 sauts, 3 rebonds. Un à 60 mètres, un autre à 40 et un dernier à 15 mètres.

N'oublions pas que derrière la Charabotte, il y a l'Albarine qui pousse. La rivière a trouvé sa source à 950 mètres d'altitude, du côté de Brénod. Depuis quelques jours, elle gonfle. En hausse, les températures ont accéléré la fonte des neiges et la pluie s'en est mêlée.

L'image n'est peut-être pas très belle mais la Charabotte c'est un peu le robinet du plateau d'Hauteville.

Secouée, l'Albarine prend ensuite la direction de Saint-Rambert-en-Bugey pour se jeter dans l'Ain à Ambérieu avant de gagner les eaux du Rhône. 

La légende du chat botté

En lisant les infos du bureau touristique du secteur, on apprend que ce drôle de nom, Charabotte, viendrait du chat botté ! 

De passage, le fameux chat géant aurait glissé sur un rocher. Voyant la scène, un paysan aurait crié : "Regardez, l'eau n'a jamais été aussi haute, le chat a de l'eau ras les bottes !"... d'où le nom chat-ras-botte. 

VIDEO. Cascade de la Charabotte - Février 2021

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature insolite