Annemasse, deux "équipes" de voleurs mineurs arrêtées

Publié le Mis à jour le

Vendredi, une "équipe" a d'abord été appréhendée au poste frontière de Moëllesulaz. Elle revenait de Suisse. Puis une autre équipe à la gare SNCF d'Annemasse. En tout, 6 mineurs ont été arrêtés.

Depuis le début de l'année, les policiers d'Annemasse ont arrêté vingt-sept "équipes" de jeunes voleurs, présentant tous le même profil: des mineurs, originaires de Croatie, nés pour la plupart en Italie, spécialistes du cambriolage d'appartements ou de maisons cossues.

Seule petite nouveauté dans ces interpellations du vendredi 9 novembre, la présence de deux garçons, alors que jusqu'à présent ces "équipes" n'étaient constituées que de filles.


Des chaussettes plein le sac à main

Comme d'habitude, les policiers ont retrouvé des chaussettes dans les sacs à mains des jeunes arrêtées. Des chaussettes qui servent de "gants" pour ne pas laisser d'empreintes pendant les vols, et des sacs pour transporter les objets volés. Les policiers estiment qu'une équipe commet, ou tente de commettre, entre cinq et six cambriolages par jour.

Toutes "défavorablement" connues des services de police.

L'ensemble des jeunes filles, qui sont "identifiées" pour certaines sous cinq patronymes différents, sont connues des services de police pour divers motifs: vols, tentatives de vols, recels....

Deux d'entre elles ont été incarcérées dans le Rhône, à Meyzieux, dans un établissement réservé aux mineurs. Elles étaient déjà recherchées car condamnées pour des affaires qui avaient eu lieu dans le Vaucluse et en région parisienne.

Une troisième, enceinte, n'a pas été emprisonnée mais convoquée, lundi 12 novembre, par le parquet. Rendez-vous auquel elle ne s'est pas présentée. 

Sur les cinquante-six personnes interpellées depuis le début de l'année dans ce type d'affaire, seulement deux étaient majeures.