Annemasse, un réseau de petites voleuses écume le bassin lémanique

Des cambriolages en série sont perpétrés par des fillettes âgées de 11 à 17 ans. Ces mineures raflent uniquement bijoux et argent liquide dans les domiciles des deux côtés de la frontière franco-suisse.

Par Emmanuel Thiery

"Nous sommes confrontés à une avalanche de jeunes cambrioleuses dans le bassin lémanique" affirme cet enquêteur. Cette délinquance "professionnelle" d'un type particulier frappe des centaines de logements depuis plus d'un an. Le mode opératoire est toujours identique: deux adolescentes, équipées de tournevis, entrent par effraction dans des villas et appartements cossus pour dérober bijoux et argent.


Chaussettes et tournevis

Elles agissent toujours par deux, une "tutrice" âgée de 15 à 17 ans et une complice, plus jeune, entre 10 et 13 ans, en "apprentissage". Leurs mains sont gantées de chaussettes pour ne pas laisser d'empreintes. Ce vêtement sert aussi à entreposer le butin, une fois le forfait accompli.

Les policiers les appellent les "Jovanovic", "des gamines originaires de l'Est de l'Europe qui donnent toujours le même nom aux enquêteurs quand elles sont interpellées". "Jovanovic" c'est un faux nom, le patronyme de Monsieur-tout-le-monde en Croatie, "l'équivalent de Dupont ou Durand", nous a expliqué une source proche du dossier.

Avalanche sur la Suisse

Le préjudice moyen en Suisse est 10 fois plus élevé que celui subi en France pour un cambriolage. Cela s'explique non seulement par le niveau de vie plus élevé de nos voisins helvètes mais aussi par leurs habitudes. Les Suisses payent davantage en argent liquide qu'en carte bancaire et quittent fréquemment leur logement sans verrouiller les portes.

Sur le même sujet

Les + Lus