Cet article date de plus de 3 ans

Après la route du site historique des Glières, d'autres chemins de terre au menu du Tour de France ?

Des chemins de terre ou de calcaire sur le parcours du Tour...l'idée est bien avancée et s'est d'ailleurs en partie concrétisée. Ambition affichée :ajouter un peu de piment à la Grande Boucle, loin des rubans d'asphalte .

        
 
La route caillouteuse des Glières déjà à l'ordre du jour du Tour2018
La route caillouteuse des Glières déjà à l'ordre du jour du Tour2018 © Franceinfo
 "Ce serait tout à fait dans la logique des choses", a déclaré le directeur du Tour Christian Prudhomme avant le départ de la 105e édition qui empruntera sur plusieurs kilomètres dans sa 10ème étape une route en terre dans le site historique du Plateau des Glières  en Haute-Savoie. 

 "Il y a une évolution dans les rangs du peloton, à voir le succès des Strade Bianche", note Christian Prudhomme à propos de la course italienne qui a lieu en partie sur les "routes blanches", non goudronnéesde Toscane.

  "Nous n'y sommes pas insensibles: on a fait les chemins de calcaire sur Paris-Nice, on met le plateau des Glières cette année et on a d'autres projets. On veut utiliser tout ce qui peut exister pour rendre la course dense et faire en sorte de surprendre", ajoute le directeur du Tour.

"On sait qu'on ne surprend les équipes qu'un an, deux ans, au maximum trois ans".
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport