• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La buvette Cachat, l'espoir d'une renaissance à Evian (Haute-Savoie)

La vieille dame se réveille après des années de fermeture / © Marion Feutry
La vieille dame se réveille après des années de fermeture / © Marion Feutry

C'est l'un des trésors d'Evian, un joyau de la ville tombé en désuétude depuis huit ans. Plus de cent ans après son ouverture, la buvette Cachat pourrait renaître de ses cendres. La Ville et la fondation du patrimoine lancent un appel aux dons pour financer les travaux de rénovation.  

Par AP avec Marion Feutry

La vieille dame ne reçoit pas foule de visiteurs ces derniers temps. En plein cœur de la ville, majestueuse, la buvette Cachat est bien à l'abandon depuis 2010. En cette fin d'année, la municipalité d'Evian, propriétaire du bâtiment historique, ne veut pas laisser son joyau seul plus longtemps. Aidée par la fondation du patrimoine, elle lance un appel aux dons pour financer les sept millions d'euros de travaux, prévus pour février 2019. 
 

Une vielle dame mondaine, centenaire 

Offrir une seconde vie à celle qui trône dans la bourgade haut-savoyarde depuis 1903. A l'époque, son maître d'oeuvre, Jean-Albert Hébrard, signe également l’hôtel Royal 5 étoiles et le Casino. Des ouvrages de prestige dont il reste encore des traces dont sa structure principale. "L'intérêt, c'est que cette charpente participe au style Art nouveau du bâtiment puisqu'elle est en résonance avec les vitraux et les grandes baies vitrées, et le pavage en mosaïque des sols", explique l'historienne Françoise Breuillaud Sottas. Au centre de la buvette résiste une fontaine où coulait l'eau minérale, prisée par les curistes à l'époque. "Ils venaient prendre quelques verre d'eau le matin, tout en écoutant des concerts. Cet espace était aussi un espace pour la distraction. On y faisait sa correspondance, on y lisait les journaux", contextualise l'historienne. Très vite, l'endroit s'impose comme "la vitrine de la station thermale d'Evian" mais aussi l'un de ses points de ses repères économiques. Lorsque la buvette accueillait la société mondaine, ses étages inférieurs abritaient les bureaux de la société des eaux. Cette dernière restera jusqu'en 2010, l'endroit étant devenu trop étroit. 
 

Faire revivre Cachat 


Une fois rénovée à l'identique comme le souhaite la mairie, la buvette Cachat pourrait devenir un espace d'exposition ou de séminaires. L'ambition ici est d'en faire, à nouveau, un lieu de rencontre et de partage. "L'idée est que chaque personne qui aime ce bâtiment se l'approprie et le fasse revivre", confie la maire de la commune, Josiane Lei. Le temple de l'eau devrait ainsi couler de beaux jours très bientôt... 


 

 

Sur le même sujet

Bûche fromagère de la Loire

Les + Lus