Chamonix : interdit après une série d'accidents en 2016, le base jump de nouveau autorisé sous conditions

La pratique du base jump avait été totalement interdite en 2016, après une série de 5 accidents mortels cette année-là. Chamonix vient de prendre un arrété qui autorise de nouveau la pratique sur sa commune, mais une toute nouvelle réglementation de sécurité

La commune de Chamonix avait pris un arrêté municipal en octobre 2016, après la mort d'un wingsuiter depuis l'Aiguille du Midi, percutant un immeuble de Chamonix. Cette année-là,  cinq pratiquants avaient trouvé la mort, depuis le Brévent et l'Aiguille du Midi

La commune avait choisi d'interdire cette pratique extrême tant qu'il n'y aurait pas "de propositions sérieuses et concrètes au niveau de la sécurité ".

Il aura fallu plusieurs années de travail, en mairie, et avec les associations pour permettre la réouverture du territoire. Il a fallu plancher notamment sur sur les zones de lancement, les lignes de vol et les aires d’atterrissage. 

Une nouvelle réglementation

Le nouvel arrêté de ce 16 septembre 2021 autorise de nouveau la pratique du base jump sous réserve du respect d’une réglementation stricte. En plus de la réglementation aérienne générale et de celle propre au massif du Mont-Blanc

Les pratiquants devront respecter de nouvelles règles :

 

Vous pouvez télécharger le PDF de l'arrêté municipal ICI

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vol libre sport