Chamonix-Mont-Blanc : un alpiniste de 65 ans trouve la mort dans l'arête du Goûter

L'homme, âgé de 65 ans, a fait une chute de près de 500 mètres. Il a dévissé dans l'arête du Goûter, et s'est tué ce mercredi 8 juillet, après une "erreur technique" selon le PGHM de Chamonix 

Le col du Goûter est une étape réputée dangereuse de l'ascension du Mont-Blanc
Le col du Goûter est une étape réputée dangereuse de l'ascension du Mont-Blanc © © kay74 / camptocamp.org
Il était un peu plus de midi ce mercredi, quand l'accident s'est produit. L'homme était en train de redescendre dans le couloir du Goûter quand il a dévissé, entraîné dans une chute de près de 500 mètres.

Il venait de réaliser l'ascension du Mont-Blanc dans de bonnes conditions, avec trois autres alpinistes.

Il a perdu l'équilibre sur un éperon rocheux, après une erreur technique.

L'arête du Goûter se situe à plus de 3000 m d'altitude, entre le refuge du Goûter et celui de Tête Rousse, dans la voie royale du Mont-Blanc.

Les quatre alpinistes évoluaient en deux cordées distinctes et celle de la victime aurait vraisemblablement choisi peu avant l'accident de se désencorder "en raison d'un terrain moins technique", a précisé le PGHM de Chamonix qui est en charge de l'enquête.

L'homme âgé de 65 ans, est mort sur le coup.

Indemne, le compagnon de cordée de la victime, choqué et désorienté par l'accident, a été hélitreuillé vers Chamonix pour être pris en charge. Le corps de la victime a été déposé à la DZ des Bois de Chamonix par le PGHM.
 

Sans doute une erreur technique

Selon les premiers éléments de l'enquête, le sexagénaire aurait "glissé sur une plaque de neige d'un mètre carré restée sur la trace avant de chuter sur le dos", a précisé le Peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix, qui poursuit l'enquête.

Il s'agit du premier mort cet été dans le massif du Mont-Blanc, dans ce couloir que les "anciens" appelaient autrefois "le couloir de la mort" en raison du grand nombre d'alpinistes qui y sont décédés.

Ce passage, dans la voie royale vers le sommet, est réputé dangereux notamment en raison des chutes de pierres.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne faits divers ski sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter