Saint-Gervais-les-Bains : une ferme détruite par les flammes, le maire lance une cagnotte en ligne

VIDEO.Un incendie a détruit la ferme d'un jeune fromager à Saint-Gervais-les-Bains le 10 septembre dernier. Pour lui venir en aide, le maire de la commune a lancé une cagnotte en ligne. Dès le lendemain,19 0000.000 euros avaient été récoltés. La cagnotte est toujours active

Un incendie a ravagé une ferme à Saint-Gervais-les-Bains le 10 septembre dernier
Un incendie a ravagé une ferme à Saint-Gervais-les-Bains le 10 septembre dernier © DR
Un grave incendie, qui a eu lieu le 10 septembre dernier à Saint-Gervais-les-Bains, a ravagé la ferme de François Curral, un fromager de 22 ans. A ce jour, le jeune homme, brûlé au niveau du visage, des bras et des mains, est hospitalisé à Lyon, au service des grands brûlés.

Quant à la ferme, "ça va être compliqué de récupérer quelques chose", redoute le maire de la commune Jean-Marc Peillex. Pour soutenir François Curral et l'aider à reconstruire sa ferme, l'élu a lancé une cagnotte en ligne. "C'est parti tout de suite", se réjouit-t-il. Un jour après, plus de 19 000 euros avaient déjà été récoltés... 
 

"Il a fait preuve de bravoure"

Cet élan de solidarité "n'est pas surprenant" d'après le maire. Tout d'abord parce que le jeune homme "a fait preuve de bravoure". Il était en train de faire chauffer le lait quand une explosion s'est produite. Immédiatement, il est allé sauver sa grand-mère qui dormait et a sorti les deux veaux qui se trouvaient à l'intérieur de la ferme.

Par ailleurs, François Curral est petit-fils d'agriculteurs, fils d'un guide de Haute-Montagne et ancien garde du refuge du goûter et il venait tout juste de s'installer dans la ferme. C'est un enfant du pays et dans un village de 5.000 habitants avec "de vielles familles rurale", la solidarité est forte.

Le retour des alpages approchant, les veaux du jeune homme vont être mis en pension chez d'autres agriculteurs des environs qui se sont portés volontaires. 
 

"Il est costaud"

De la ferme, il n'y a plus que le rez-de-chaussée. Tout le reste est parti en fumées. Le jeune fromager va donc devoir tout reconstruire. 

En attendant, François Curral se soigne. "Il est entre de bonnes mains", assure l'élu qui explique que le jeune homme pourra poursuivre sa convalescence dans sa commune puisque les thermes de Saint-Gervais-les-Bains sont spécialisés dans le traitement des cicatrices et des brulures. "Il est costaud. C'est un jeune voltaire qui a choisi l'agriculture. Il faut un caractère bien trempé [pour se lancer dans cette voie]", assure le maire de la petite commune.

Et selon Laura, la petite-amie du jeune homme, François Curral pense déjà à l'après. Il compte bien remonter dès l'été prochain dans son alpage. "Il n'est pas resté sur le jour J, malgré tout ce qu'il s'est passé, raconte-t-elle. Ce qui est important maintenant, c'est demain !"

 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers solidarité société