Coronavirus : la Haute-Savoie débloque 1 million d'euros pour acheter des masques et du matériel médical

Le département de la Haute-Savoie va consacrer 1 million d'euros à la lutte contre le coronavirus. Photo d'illustration. / © GEORGES GOBET / AFP
Le département de la Haute-Savoie va consacrer 1 million d'euros à la lutte contre le coronavirus. Photo d'illustration. / © GEORGES GOBET / AFP

Le département de la Haute-Savoie a ouvert un crédit afin d'investir 1 million d'euros en faveur de la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Une somme qui ira principalement à l'achat de masques et de respirateurs.

Par M.D.

Masques, matériel médical... La Haute-Savoie va investir 1 million d'euros pour lutter contre la pandémie de coronavirus Covid-19, a annoncé le département mardi 24 mars. "En lien avec l'exécutif", 250 000 masques vont être livrés et distribués aux agents départementaux, personnels des services d'aide et d'accompagnement à domicile mais aussi aux personnes travaillant dans les maisons d'enfant à caractère social. Ils viendront en complément des 65 000 masques déjà reçus vendredi.

Dix-sept respirateurs ont également été commandés "afin de répondre aux besoins urgents" des centres hospitaliers Alpes-Léman (Chal) et Annecy-Genevois (Change). "Christian Monteil (le président du département, NDLR) a annoncé l’ouverture d’un crédit de 700 000 euros pour l’acquisition de ce matériel que le département finance à 100%", peut-on lire dans un communiqué de presse.
 

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez avait déjà évoqué la commande de "2 millions de masques qu'on pourra avoir la semaine prochaine". De nombreuses entreprises de la région se sont également mobilisées pour produire des masques et du gel hydroalcoolique.

 

Des personnels toujours mobilisés


En Haute-Savoie, 283 agents du département exercent toujours en présentiel, malgré les mesures de confinement prises pour endiguer la pandémie de coronavirus. Un plan de continuité de l'activité qui a notamment pour but d'"agir auprès des publics fragilisés et garantir un réseau d’infrastructures opérationnel et sécurisé".
 

Ces agents sont principalement mobilisés auprès des personnes handicapées ou pour l'accompagnement et l'accueil des mineurs isolés. Le personnel chargé de l'entretient des routes est également sur le terrain "pour des questions de prévention des risques ou pour intervenir sur des problèmes de glissement de terrain ou d’éboulements". Des travaux sont notamment en cours sur la RD12 entre Faverges et Thônes, une route endommagée à la suite d'un éboulement.

 

Sur le même sujet

Les + Lus