• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Disparition de Tiphaine Véron : l'expédition haut-savoyarde rentre bredouille du japon

Après 10 jours d'exploration de 30 km de berges le long de deux rivières situées dans le secteur où Tiphaine Véron a disparu il y a 10 mois au Japon, l'expédition menée par des haut-savoyards de Montain Médic Event est rentrée bredouille mais satisfaite de ses recherches.

Par Daniel Despin

Ils ont exploré 30 km de berges le long de deux rivières (la Deiya et la Kinu) situées dans la zone où Tiphaine Véron a disparu il y a dix mois déjà et malheureusement aucune trace d'elle. Ils ont également sillonné des secteurs montagneux hostiles que la police japonaise n'avait pas encore fouillé, sans succès non plus. 

Aucune trace de cette femme épileptique originaire de Poitiers, disparue le 29 juillet dernier après être partie en ballade de son hôtel basé dans la province de Nikko, au Japon. Aucune trace mais leur enquête de terrain aura permis de lever des doutes.

Les 5 membres de Montain Medic Event, cette socièté de Haute-Savoie, specialisée dans le secours en milieux hostiles ont passés dix jours à fouiller les berges mais aussi des secteurs qui n'avaient pas été couverts par les autorités locales.

Ils ont notamment ratissé toute une zone montagneuse hostile où serpents, insectes et autres bêtes sauvages sont légion, toujours sans résultat. Bilan mitigé donc pour ces aventuriers partis là-bas avec deux membres de la famille de Tiphaine Véron. 

Sur place et en France, l'enquête judiciaire se poursuit, mais les chances de retrouver Tiphaine s'amenuisent avec le temps, d'autant plus que la saison des tiphons est proche et qu'elle va rendre la poursuite des investigations beaucoup plus difficile.


 

A lire aussi

Puy-de-Dôme : malgré le retour de la pluie, les cultures peinent à se remettre de la sécheresse

Les + Lus