• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Douane franco-suisse : Contrôle routier sur la voie de covoiturage à Thônex-Vallard

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Vendredi 8 mars 2019 dès l'aurore, une opération de contrôle à été menée sur la voie de covoiturage de la douane de Vallard en Haute-Savoie. 5 mois après l’ouverture de cette voie spécifique, les automobilistes pris en défaut ont été verbalisés.
 

Par F.Ebbhah avec communiqué PREF74

Chaque jour, les frontières du Canton de Genève enregistrent 635 000 passages soit +85 000 depuis 2011.

Un flux généré en très grande partie par les travailleurs pendulaires.

Dans une majorité de cas, ces derniers utilisent la voiture pour rejoindre leur lieu de travail, créant régulièrement des surcharges de trafic, notamment aux passages frontière.

Au point de passage de la douane Franco-Suisse de Thônex-Vallard, on compte jusqu’à 22 000 véhicules par jour avec de nombreuses périodes de saturation.

Afin de limiter ces engorgements, les autorités genevoises et la société Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB) - qui exploite l'autoroute A 411 côté français- ont étroitement collaboré pour mettre en place la première voie transfrontalière réservée au covoiturage au niveau européen.

Cette voie de covoiturage a été ouverte à l’initiative d’ATMB en octobre 2018.
Après 5 mois de service et selon la préfecture de Haute-Savoie, le covoiturage représenterait 10% du trafic à la douane de Vallard.

Si l’objectif tend à voir réduire le nombre de véhicules sur la route et donc le volume du trafic, les statistiques ne permettent pas de savoir, pour l’instant, si la pratique du covoiturage a augmenté depuis la mise à disposition de cette voie.
Contrôle routier sur la voie de covoiturage à Vallard (Haute-Savoie)

A lire aussi

Sur le même sujet

Safari de Peaugres : Rhino, jeune rhinocéros blanc

Les + Lus