• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Football. “J'ai reçu un appel d'un des actionnaires d'Evian-Thonon-Gaillard”, Yves Bontaz

Yves Bontaz / © Compte Twitter d'Y.B.
Yves Bontaz / © Compte Twitter d'Y.B.

Yves Bontaz n'a pas le profil du richissime entrepreneur. L'être est truculent et derrière ses lunettes de couleur se cache un calculateur qui, plus que tout, adore jeter des pavés dans la mare. Ce mercredi 20 mai, il révèle qu'un actionnaire d'ETG l'a appelé pour lui vendre ses parts. 

Par Franck Grassaud avec Jordan Guéant

"J'ai eu un appel de la famille Tumbach qui veut vendre", a expliqué Yves Bontaz à une équipe de France 3 Alpes. Sponsor officiel du club, -à qui il laisse 1,1 million d'euros chaque année-, l'entrepreneur haut-savoyard souhaitait effectivement acheter 35% des actions de la holding il y a encore quelques mois. Celles de Zinedine Zidane, Bixente Lizarazu, Michel Denisot... Seulement, le chef d'entreprise s'est fait doubler par le duo Bakhtiar-Tumbach qui a déboursé 1,8 million pour prendre le pouvoir. Un crédit aurait été souscrit pour régler la note.

Aujourd'hui, alors que le club a officiellement basculé en Ligue 2, la famille Tumbach entendrait se retirer, si l'on en croit Yves Bontaz. Faut dire qu'après la descente, le club n'est plus "bankable" et les actions, qui ont récemment changé de main, ne coteraient plus "que 300.000 euros", toujours selon Bontaz. 

L'homme, -qui parle beaucoup-, ne dit pas encore s'il va se laisser tenter. Pour l'instant, il a refusé de rencontrer l'émissaire des Tumbach et répète à qui veut l'entendre qu'il va déjà arrêter le sponsoring. Du moins, tant que le duo Bakhtiar-Tumbach est majoritaire.

En attendant, Yves Bontaz a décidé de se lancer dans le bobsleigh!

Reportage Jordan Guéant et Dominique Semet
Yves Bontaz entre foot et bobsleigh
Intervenants : Yves Bontaz, Président de Bontaz Centre

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus