HANDISPORT. "Un équipage monstrueusement beau" : un duo haut-savoyard champion du monde de para-voile à La Haye

Olivier Ducruix et Ange Margaron, qui s'entraînent en Haute-Savoie, ont décroché la médaille d'or aux championnats du monde de voile et de para-voile, aux Pays-Bas. Le duo allie quête de la performance au plus haut niveau et transmission du plaisir de la navigation, au sein de l'école de voile de Sciez, sur le Léman.

L'un est non-voyant, l'autre souffre d'un handicap psychomoteur, mais sur l'eau Olivier Ducruix et Ange Margaron sont surtout des mecs en or, depuis quelques heures.

Le duo formé à Sciez, en Haute-Savoie, s'est imposé à La Haye, aux Pays-Bas, lors des championnats du monde de voile et de para-voile, organisés simultanément. Ils ont remporté sept des dix manches de leur compétition en catégorie RS Venture, disputant même l'ultime course pour la gloire, étant assurés avant le départ que l'or était au bout du bateau. 

"Des personnalités fortes en caractères et en volonté"

Une performance majuscule lorsque l'on connaît leur histoire, eux qui ne sont associés sur l'eau que depuis deux ans. Ils ont multiplié les entraînements entre deux séances de cours à l'école de voile de Sciez, sur le Léman. 

Leurs amis les décrivent, sur la page Facebook qui leur est dédiée, comme des personnalités "atypiques, talentueuses, fortes en caractères et en volonté". 

De la volonté, il en aura fallu à Ange Margaron pour devenir moniteur de voile. Il a passé son Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport à Ajaccio en 2020, et a été embauché sur les rives du Léman en 2021. 

durée de la vidéo : 00h02mn19s
Ange Margaron, éducateur sportif et champion du monde handi-voile ©France 3 Alpes / I. Pernet-Duparc - S. Worreth - C. Fayolle

"Trois ans de combat pour un an de formation"

Il y a quelques semaines, lorsque France 3 Alpes l'avait rencontré, il avait décrit son parcours comme "trois ans de combat pour un an de formation" (voir le reportage ci-dessus). "On essaye d'ouvrir les portes pour que les formateurs soient prêts à accueillir d'autres personnes en situation de handicap", avait-il dit.

Lui qui a des difficultés d'élocution doit transmettre ses consignes aux enfants. "Moi j'essaye de créer un esprit d'équipe avec mes stagiaires", nous disait-il. "S'ils n'y arrivent pas du premier coup, on va réessayer, réessayer, réessayer, jusqu'à ce que ça rentre".

"Ange est né sur un bateau", "il a le sens du vent"

Une philosophe qu'il s'est appliquée à lui-même, même si, sur l'eau, c'est un instinctif, selon son entraîneur Gilles Guyon, qui est aussi le directeur de la base nautique.

"Ange vient de Nouvelle-Calédonie, il est né sur un bateau. Il a une fine lecture du plan d'eau, du vent. Il comprend comment le vent tourne, c'est ce qui est impressionnant, il a ce petit plus", nous confiait-il fin juillet. 

"Il a été champion olympique jeune, dès la première année où il a navigué, mais maintenant la voile n'est plus aux Jeux paralympiques donc ces championnats du monde, c'est la compétition de référence, c'est le Graal", poursuit Gilles Guyon. 

"Un équipage monstrueusement beau"

Un entraîneur d'autant plus fier de son équipage que "ça fait des mois et des mois qu'ils s'entraînent très très fort". "Ils ont presque un handicap supplémentaire parce que Ange, avec ses difficultés à parler, il doit tout expliquer à Olivier qui est aveugle", précise-t-il. "Les autres n'ont pas cette difficulté-là et on a un équipage qui est monstrueusement beau". 

Un équipage en or, classe mondiale, capable de montrer la voie. Il pourrait entraîner dans son sillage d'autres athlètes valides ou non, sur les rives du lac Léman.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité