Haute-Savoie : appel à la prudence en montagne après une série d'accidents mortels

Le préfet de la Haute-Savoie appelle les randonneurs et pratiquants d'activités de montagne à faire preuve de prudence dans les massifs du département. Cinq personnes sont mortes en montagne pour la seule journée du 14 juillet.
Le préfet de la Haute-Savoie lance un appel à la prudence après une série d'accidents mortels. (Illustration)
Le préfet de la Haute-Savoie lance un appel à la prudence après une série d'accidents mortels. (Illustration) © LP/Yann Foreix/MAXPPP
Après une série d'accidents de montagne qui a fait cinq morts mardi 14 juillet, le préfet de la Haute-Savoie appelle à la prudence dans les massifs du département. "Les sportifs sont invités à adopter un comportement responsable, en respectant un niveau d’engagement raisonnable et des marges de sécurité plus larges, afin de prévenir tout risque d’accident qui viendrait peser sur les capacités hospitalières de la Haute-Savoie", écrit la préfecture dans un communiqué.

Le 14 juillet, deux alpinistes italiens avaient été retrouvés morts au mont Maudit, deux autres avaient chuté mortellement dans le massif des Aiguilles Rouges et un randonneur de 71 ans est décédé après une chute de 100 mètres dans le Chablais. Deux parapentistes de 48 ans ont également trouvé la mort le même jour dans un accident à La Chapelle-d'Abondance.
 
"La montagne est encore praticable dans de bonnes conditions", expliquait Stéphane Bozon, commandant du PGHM de Chamonix, à l'AFP. Pourtant, la mortalité a été "presque multipliée par deux" entre le 11 mai et le 10 juillet sur le seul massif du Mont-Blanc, par rapport à cette même période en 2019. Le préfet de la Haute-Savoie en appelle "à la responsabilité et au discernement" des randonneurs et pratiquants d'activités de montagne, leur conseillant de reprendre "de façon progressive et modérée".

Il rappelle une série de conseils de prudence : être bien équipé et vérifier son matériel, se renseigner sur la météo, rester sur les sentiers balisés, savoir renoncer... Selon Stéphane Bozon, les accidents mortels constatés ces dernières semaines ont "davantage" été causés par "des fautes techniques ou de mauvaises analyses des stratégies de courses".
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers montagne nature