Haute-Savoie. La chasse suspendue à Montriond après la mort accidentelle d'un homme en VTT

La mairie de Montriond - Photo d'illustration. / © Google street view.
La mairie de Montriond - Photo d'illustration. / © Google street view.

La chasse a été suspendue par arrêté municipal à Montriond, en Haute-Savoie après l'accident mortel survenu ce samedi 13 octobre 2018. Un vététiste britannique, qui dévalait un chemin, a été tué par un chasseur à la lisière d'un bois.

Par Yann Gonon

Une enquête a été ouverte après l'accident de chasse mortel qui a coûté la vie à un pratiquant de VTT ce samedi 13 octobre 2018 à Montriond, en Haute-Savoie. En attendant les premières conclusions, la chasse a été suspendue sur la commune jusqu'à nouvel ordre.

"Tant qu'on a pas tous les éléments de l'enquête, la chasse restera suspendue" indique-t-on ce lundi en début de journée en mairie de Montriond. Le maire doit faire le point ce matin avec la gendarmerie et avec le procureur. "Et puis, c'est aussi par respect avec la victime, cela n'aurait pas été moral de laisser la chasse ouverte".

L'accident s'est produit vers 18H00 lors d'une battue au gros gibier organisée par des chasseurs locaux, en présence d'invités, a précisé le procureur de la République de Thonon-les-Bains, Philippe Toccanier. Fermée les mercredi et vendredi dans le département, la chasse était ouverte ce week-end.
 

L'enquête, ouverte pour homicide involontaire aggravé par la brigade de recherches de Thonon-les-Bains, devra établir les circonstances précises et les responsabilités de chacun. Le tireur serait un homme de 22 ans, invité de la battue. En état de choc, "il n'a pas pu être placé en garde-à-vue", a précisé le procureur. 

La victime, Mark Sutton, est un restaurateur de 34 ans originaire du Pays de Galles, installé depuis quatre ans dans la région avec sa compagne. Il est propriétaire de deux établissements, l'un proposant un service de chefs à domicile à Morzine, l'autre spécialisé dans la cuisine santé aux Gets, communes toutes proches des lieux du drame.

Vététiste assidu, l'homme était "parfaitement identifiable" sur ce chemin fréquenté selon les premiers éléments de l'enquête. Une autopsie doit être réalisée en début de semaine.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Ville de Lyon ferme le local du Bastion Social

Les + Lus