L'Ultra-trail du Mont-Blanc 2014, c'est parti!

Ils ne sont pas moins de 2300 à vouloir, une fois de plus, faire le tour du toit de l'Europe en moins de 2 jours... et en courant! Près de 2000 bénévoles sont mobilisés. La fatigue, le doute, la douleur, les angoisses les attendent.

L'Ultra-Trail du Mont-Blanc, c'est le Graal, la course référence des passionnés de trail. 168 kilomètres, 9.600 mètres de dénivelé positif, des cols enneigés à franchir à travers France, Suisse et Italie. Cette année, ni Killian Jornet, "l'homme-chamois", vainqueur en 2008, 2009 et 2011, ni Xavier Thévenard, vainqueur 2013 et recordman en 20 heures 34 minutes, n'y participent.

Venus de 77 pays différents, les compétiteurs, dont 13% de femmes et plus de 50% d'étrangers, se sont élancés à 17H30, ce vendredi 29 août, de la place de l'église de Chamonix, sous la pluie et les encouragements d'un public venu très nombreux, à l'assaut des sommets plongés dans le brouillard.

Ambiance sur la ligne de départ


Âgés de 43 ans en moyenne, les coureurs traverseront 19 communes dans trois pays différents (France, Suisse, Italie). Ils franchiront huit cols à plus de 2.000 mètres, dont le plus élevé, le Grand Col Ferret, marque la frontière italo-suisse à 2.537 mètres d'altitude. Les plus rapides terminent la course en 20 heures environ et devraient arriver à Chamonix samedi vers 13 heures. Les derniers ont jusqu'à dimanche 14H30 pour boucler le tour du Toit de l'Europe occidentale.

Récit Damien Borrely

En 2013, le Français Xavier Thévenard avait remporté l'épreuve chez les hommes en 20h34:57, un record. Il ne défendra pas son titre contrairement à l'Américaine Rory Bosio qui s'était imposée chez les femmes en 22h37:26.

Interview du vainqueur 2013, Xavier Thévenard
Extrait 19/20

Cette année, les favoris sont le Français François D'Haene, vainqueur en 2012, les Espagnols Miguel Angel Heras Hernandez et Javier Dominguez Ledo, ou les Américains  Anton Krupicka, Michael Foote et Timothy Olson.

Concentré sur son projet d'ascension des plus hauts sommets de la planète, la star de la discipline, le Catalan Killian Jornet (triple vainqueur en 2008, 2009 et 2011) n'a pas pris pas le départ de l'UTMB.

La course mobilise 2.000 bénévoles qui distribueront tout au long du parcours 55.000 biscuits salés, 9.000 bananes, 450 kg de saucisson et 9.700 litres de soupe. Trente médecins et 70 infirmiers veillent sur la santé des participants.

Créé en 2003, l'UTMB est devenu en dix ans l'épreuve mythique de la course en pleine nature. Alors que 660 coureurs avaient pris le départ de la première édition, ils sont désormais 7.500 à participer à l'UTMB ou à l'une des quatre autres courses créées pour faire face aux nombreuses demandes d'inscription.

Face à l'affluence (6020 demandes d'inscription sur la seule UTMB), les organisateurs ont recours à un système de points qualificatifs obtenus au cours de 1.200 courses du monde entier mais aussi à un tirage au sort.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité