"Le grand café des brèves de comptoir", l’irrésistible recueil de Jean-Marie Gourio

Sorti récemment, le nouvel opus de Jean-Marie Gourio bat déjà des records de vente. Un portrait touchant de la classe moyenne à travers des brèves recueillies aux comptoirs des bistros.

"Le travail c’est une maladie, d’ailleurs il y a une médecine pour ça" ou "Il est con comme un iceberg, trois fois plus con que ce que l’on voit". Le nouveau livre de Jean-Marie Gourio regorge de petites perles comme celles-ci. Des citations brèves, étonnantes, parfois absurdes et très souvent drôles, que l’auteur, installé en Haute-Savoie, a glanées dans les bistros de la France entière. Une source d’inspiration inépuisable.

Oreille tendue, carnet en main, depuis 30 ans, Jean-Marie Gourio "fait les brocantes", comme il dit. Son dernier livre "Le grand café des brèves de comptoir" regroupe 9.000 brèves. Des citations touchantes, comme un portrait d’une classe sociale qui fréquente les bistros populaires. C’est ceux-là que l’auteur préfère. Des bistros dans lesquels les ouvriers du coin viennent prendre un verre et se réchauffer.

Le cinéma est devenu parlant, la radio finira en images"


Trois ans de travail ont été nécessaires à la rédaction de ce nouveau livre. Le troisième recueil de l’auteur rencontre autant de succès que les deux autres. Si bien que l’expression "brève de comptoir" figure désormais dans le dictionnaire et que l’ouvrage va être adapté au cinéma. Vingt-quatre heure dans la vie d’un bistro, tourné en ce moment avec une pléiade d’acteurs comme Bruno Solo, André Dussollier et Yolande Moreau.

Reportage
Intervenants : Jean-Marie Gourio, auteur; Karine Challande, patronne de bistrot