Haute-Savoie : un mois après son lancement, le Léman Express ne fait pas l'unanimité parmi les voyageurs

À partir du 15 décembre, le Léman express ambitionne de transporter 50.000 voyageurs français et suisses chaque jour. / © France3 Alpes
À partir du 15 décembre, le Léman express ambitionne de transporter 50.000 voyageurs français et suisses chaque jour. / © France3 Alpes

Plus d'un mois après le lancement du Léman Express, les voyageurs haut-savoyards travaillant à Genève ne sont pas entièrement convaincus par les horaires de la liaison ferroviaire transfrontalière. La fréquence des passages leur paraît insuffisante. 

Par SMl avec IPD

"Si j’ai une réunion à 8h, je suis obligé d’arriver au boulot à 7h15. Sinon je dois décaler ma réunion de 20 minutes et ce n’est juste pas possible." Ce voyageur du Léman Express, comme beaucoup d'autres habitants de Haute-Savoie allant chaque jour travailler en Suisse, est moyennement satisfait de cette ligne ferroviaire transfrontalière, mise en service le 15 décembre dernier.
 

"On a eu la mauvaise surprise de voir qu’on n’a pas un train à la demi-heure, mais deux trains par heure", renchérit une autre passagère. En effet, de l'avis d'une majorité d'usagers, les horaires ne correspondent pas aux besoins. Ceux-ci continuent donc de faire les trajets en co-voiturage ou seuls dans leur voiture. 


Une partie des travailleurs transfrontaliers continuent de prendre leur voiture

"A La Roche-sur-Foron, il y a plus de 10 000 habitants, c'est-à-dire qu’il y a au moins 2000 à 3000 pendulaires qui travaillent à Genève. Dans le train, il n’y a que 150 personnes, déplore un usager. Donc il y a une marge de progression qui est phénoménale ! Mais elle ne pourra s’exprimer que lorsqu’on aura adapté les horaires."
 

Mais pour Mario Werren, directeur général Lémanis SA, il n'est pas aisé de s'adapter aux horaires de tous. "On aura toujours la minute pour les uns et peut-être pas la bonne pour les autres. Evidemment, on va aussi prendre acte de tous les retours que l’on aura ces prochains temps sur l’offre telle qu’elle est mise en place et on discutera avec la région sur les mesures à prendre d’améliorations futures", précise-t-il.

Le Léman Express est encore en phase de rodage, mais les horaires sont normalement établis pour un an. Les comités de ligne, qui permettaient un dialogue entre les usagers, la région et la SNCF ont été supprimés, au grand regret des voyageurs.  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus