Malgré des projets en Ligue 2 et en National, Evian-Thonon-Gaillard se retrouve en CFA

L'industriel haut-savoyard Yves Bontaz se disait prêt à soutenir financièrement Evian-Thonon-Gaillard en L2. Le fond d'investissement "Doyen Sports" promettait, lui, de pousser le club en cas de descente en National. Finalement, ce sera ni l'un ni l'autre. ETG se retrouve en CFA.

Il faut avoir le coeur bien accroché pour suivre les avis de la DNCG. Ce mercredi 13 juillet, le gendarme financier du foot devait statuer en appel sur deux dossiers très liés: la situation d'Ajaccio et celle d'Evian-Thonon-Gaillard. 

L'équipe corse était normalement promise à une descente en National en raison de l'état de ses comptes. ETG devait normalement redescendre en CFA pour les mêmes raisons, après une première relégation sportive en National au printemps dernier.  

Du côté de la Haute-Savoie, on s'est mis à faire des plans sur la comète. Et si Ajaccio redescendait, qu'ETG avait enfin les moyens... l'équipe d'Evian ne pourrait-elle espérer remonter en Ligue 2? 

Finalement, des propositions financières sont bien tombées. L'entrepreneur Yves Bontaz apportait 2,7 millions d'euros tout de suite en cas de maintien en Ligue 2. Le fond d'investissement "Doyen Sports" faisant un geste pour soutenir le club en cas de saison en National. 

Malgré tout cela, le gendarme a parlé. Ajaccio reste à sa place, mais sous surveillance. ETG chute en CFA. 

Beaucoup se demandent si le club haut-savoyard n'est pas mort ce jour de juillet. Parmi eux, Yves Bontaz qui regrette qu'on ait voulu le bouter hors de l'équipe dirigeante durant tant d'années. 

Interview réalisée par Joëlle Ceroni et Christian Mathieu 

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité