“Mon fils n'était pas un voyou!” affirme la mère de Nicolas, tué par un policier à Thonon

Ce 21 novembre, après une course-poursuite, Nicolas, 21 ans, est tué par un policier à Thonon en Haute-Savoie. Il était passager d'une voiture qui aurait foncé sur des policiers. Deux enquêtes sont en cours. En attendant les résultats, la mère de Nicolas prend la parole. 

Par Jean-Christophe Pain

Mardi 21 novembre au soir, à Thonon-les-Bains, Nicolas, 21 ans, est tué par un policier. Ce dernier avait été appelé vers 22H15 avec ses collègues de la BAC pour des coups de feu dans un quartier sensible.

Quand les policiers arrivent sur les lieux, un véhicule, déjà contrôlé la veille, et dans les mêmes circonstances, tente de fuir. S'ensuit une course-poursuite.

Légitime défense ?


Bloqués par des policiers à pied, les fuyards auraient foncé sur eux. Un des policiers de la BAC qui les poursuit ouvre alors le feu sur le véhicule. Il aurait vu l'un des passagers sortir une arme de poing.

Nicolas est mortellement blessé. Les policiers interpellent son frère resté à ses côtés. Il est placé en détention. Deux autres personnes s'échappent. Elles sont toujours recherchées. 

Deux enquêtes ont été ouvertes. L'une est menée par la Police Judiciaire d'Annecy pour tentative d'homicide sur personnes dépositaires de l'autorité publique. La seconde est diligentée par l'Inspection Générale de la Police Nationale.

Le policier qui a tiré le coup de feu mortel a été placé en garde à vue. Ses collègues impliqués dans l'intervention ont été entendus. 


"Mon fils n'était pas un voyou!"


En attendant le résultat des enquêtes, Maria, la mère de Nicolas, a voulu prendre la parole. Elle ne croit pas vraiment à la légitime défense invoquée par le policier. Elle veut réhabiliter l'image de son fils.

"Mon fils n'était pas un voyou!" s'écrie-t-elle. "C'était le grand-frère de tout le monde" ajoute Maria. 

Aujourd'hui, le quartier de Collonges à Thonon-les-bains est encore sous le choc. Nicolas Manikaki y vivait depuis 15 ans, avec sa mère et ses 7 frères et soeurs.

Maria lance un appel au calme. Une marche silencieuse pourrait avoir lieu samedi prochain à Thonon-les-Bains. 


Nicolas tué par un policier à Thonon
Intervenants : Fiona Bonnenfant éducatrice de Nicolas Manikakis, Véronique Denizot procureur de la république d'Annecy, Maria Manikakis mère de Nicolas Manikakis Equipe : Ariane Combes, Christian Mathieu, Gilles Neyret


Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus