Mondiaux de ski nordique. Manificat en forme!

Le fondeur Maurice Manificat, monté pour la première fois cette saison sur un podium de Coupe du monde, arrive en forme au bon moment pour les Mondiaux de ski nordique, que le champion olympique 2010 du combiné Jason Lamy Chappuis entamera dans l'inconnu, cette semaine à Falun, en Suède. 

En prenant la deuxième place du 15 km libre d'Östersund, Manificat, 28 ans, s'est rassuré sur sa condition mais refuse de s'emballer en vue de Mondiaux où la concurrence viendra principalement de Scandinavie, notamment du prodige norvégien Finn Haafen Krogh. Après quelques mois compliqués au plan des résultats, le voilà "rassuré" sur sa condition et "conforté" dans son choix d'avoir opté pour une préparation aux Saisies, en altitude.

Il aura deux objectifs à Falun: le 15 km, sa distance fétiche (le 25 février), et le relais (le 27) avec une équipe de France qui devra honorer le bronze décroché douze mois plus tôt aux jeux Olympiques de Sotchi.

Même si les Norvégiens se bousculent sur les podiums, le ski de fond français a gagné sa reconnaissance et fait aujourd'hui partie du "gratin mondial", selon Manificat. Un statut à défendre du jeudi 19 février au dimanche 1er mars au complexe Lugnet de Falun (centre).

Nous sommes prêts", François Braud

Pour les membres de l'équipe de France de combiné nordique, il sera compliqué de faire aussi bien qu'aux derniers Mondiaux. Il y a deux ans, à Val di Fiemme (Italie), les Bleus avaient écrasé la compétition en décrochant trois des quatre médailles d'or, en individuel avec Lamy Chappuis, en sprint par équipes et en relais.

Les choses se présentent moins bien à Falun. Le leader de l'équipe, Lamy Chappuis, n'est plus apparu en compétition depuis un mois et son forfait en Coupe du monde à Seefeld (Autriche). Le champion olympique 2010 souffre au niveau du mollet gauche (contusion osseuse au niveau du péroné) et a passé plusieurs jours à l'Insep pour travailler en piscine et avec un kiné.

A 28 ans lui aussi, il arrive donc dans l'inconnu en Norvège, reconnaissant que la douleur pourrait compliquer l'atterrissage au saut mais estimant qu'il sera peut-être "plus frais" que ses concurrents.

Son équipier, le Chamoniard François Braud assure que son leader est "prêt", ce qu'ont d'ailleurs démontré les entraînements effectués mardi. "Nous allons défendre nos titres, explique Braud. Notre forme et nos résultats cette saison vont crescendo. Nous avons réussi deux podiums en Coupe du monde, ce qui montre que nous sommes prêts à affronter les Norvégiens, Allemands et Autrichiens".