PORTRAIT. Paris 2024 : Qui est Marie-Eve Paget, la capitaine de l'équipe de France de basket 3X3 qualifiée pour les JO

Plus sur le thème :

L’équipe de France de basket 3X3, dont l’Annécienne Marie-Eve Paget est la capitaine, a appris officiellement sa qualification pour les Jeux olympiques de Paris 2024, ce jeudi 1er novembre. La meneuse haut-savoyarde, qui a déjà vécu les JO de Tokyo en 2020, mesure cependant le long chemin encore à parcourir jusqu’à l'été prochain.

Marie-Eve Paget a appris la nouvelle "sur les réseaux". Ce jeudi 1er novembre, dans l’après-midi, l’équipe de France de basket 3X3, comptant dans ses rangs la joueuse native d’Annecy, s’est vu attribuer un ticket pour les JO de Paris 2024. Une annonce sans surprise au vu des performances de la saison passée et de la place de la France à l’issue de cette dernière (3e place au classement mondial). 

Cette qualification représente un premier palier franchi pour la Haut-Savoyarde. “Les premiers kilomètres d’un marathon”, décrit-elle. Mais en regardant dans le rétroviseur, c’est également un long chemin qui a déjà été parcouru.

Le basket, “un peu par hasard”

C'est en 2001, à l'âge de cinq ans, qu'elle commence le basket “un peu par hasard” à l’ASA (Annecy Seynod Annecy Le Vieux Basket). Ses parents veulent à l'époque lui trouver un sport collectif, pas très loin de la maison. Ça tombe sur le club de basket du coin.

Un hasard qui fait bien les choses dans le parcours de Marie-Eve. Le reste, elle le reçoit notamment grâce à un père passionné de sport. "Il m’a donné ce goût du sport, du dépassement de soi qu’il a lui-même reçu de ma grand-mère."

Ce "goût de l’effort" lui permet de passer tous les caps menant au haut niveau. Elle quitte son club d’origine à 13 ans pour celui de Challes-les-Eaux en Savoie. Après un passage au pôle espoir de Voiron en Isère, c’est au sein de l'équipe savoyarde qu’elle fait ses premiers pas dans le monde professionnel, en championnat de France, lors de la saison 2011/2012, à 17 ans.   

La saison suivante, Marie-Eve profite d'une opportunité pour réaliser ses premières rencontres dans le 3X3, lors de l’Open de France à Nice : "Il manquait des joueuses pour compléter le tournoi." C’est ainsi que l’équipe locale, dans laquelle elle joue, aligne une formation de 3X3.

La deuxième expérience a eu lieu en championnat universitaire en 2014 alors qu'elle était en STAPS à Nice. Après avoir participé à la compétition en 5X5, elle est sélectionnée pour le format 3X3. Un deuxième test plus que concluant puisqu'elle décroche son premier titre : championne du monde universitaire.

"Je suis toujours fière de dire que je viens d’Annecy (...) Je porte le 74 sur le dos."

Marie-Eve Paget - membre de l'équipe de France de basket 3X3

Présente en 2017 dans la réserve de l’équipe de France de 5X5, elle intègre le projet 3X3, en vue des JO de 2020. "Les moyens alloués à la réserve ont été transférés sur le 3X3", explique-t-elle. Après avoir fait un premier stage en février 2018, elle devient championne d'Europe de 3X3 et obtient le bronze des championnats du monde. Un début idyllique avec l'équipe de France.

Depuis, Marie-Eve Paget partage les parquets de 5X5 à l'année, en club, et ceux du 3X3, l'été. Sans oublier de se ressourcer dans sa terre natale. "C’est une région que j’affectionne parce que ce sont mes racines. Je suis toujours fière de dire que je viens d’Annecy. Les gens me disent 'la Savoie ? Non, c’est la Haute-Savoie !'. Je porte le 74 sur le dos", en club et en équipe de France 5X5.  

Une préparation olympique en Auvergne-Rhône-Alpes

Avec les Jeux olympiques de Paris 2024, "à la maison", la fédération a décidé de débaucher huit joueuses de leur club, pour préparer au mieux l'équipe du 3X3. La meneuse annécienne fait partie du projet. "On a commencé depuis un mois. Il n'y a que quatre joueuses qui participeront aux Jeux.

Actuellement, le groupe s’entraîne beaucoup en Auvergne-Rhone-Alpes, avec des stages effectués à Vichy, Voiron ou encore en Ardèche. Expérimentée, Marie-Eve veut rester prudente et concentrée sur l'objectif de faire partie des quatre qui fouleront le parquet olympique, comme elle l'a déjà fait lors des Jeux de Tokyo, en 2021.

"Je ne sais pas encore quelle équipe sera alignée, et si j’en ferai partie. Il peut tellement se passer de choses en un an. Ça peut être remanié. On n’est pas à l’abri d’une blessure, d’une contre-performance. Je fais partie de l’équipe de France 2018, mais elle n’appartient à personne."

"Aux JO, on a l’impression d’être dans le tambour d’une machine à laver"

Marie-Eve Paget - membre de l'équipe de France de basket 3X3

A Paris, l'objectif est clair pour Marie-Eve : "Chercher la plus haute marche".  Pour y arriver, "il faut progresser, constituer l’équipe. Il faudra arriver à gérer la pression", prévient celle qui se souvient parfaitement de ses premiers Jeux, en 2021.

"Quand on n’a pas vécu des JO, on ne se rend pas compte de ce que c’est. Tous les curseurs sont poussés au maximum. Aux JO, on a l’impression d’être dans le tambour d’une machine à laver. Il y a également la dimension d’appartenir à une équipe de France, plus grande que celle du 3X3."

Un rêve réalisé qui reste tout de même douloureux puisqu'elles sont reparties bredouille de Tokyo, au pied du podium. "On était une des seules équipes [parmi les sports collectifs, NDLR] à repartir sans médaille.” 

Déterminée "à briller", elle imagine Paris 2024 comme Tokyo mais “fois 1000” : "Il y a des attentes parce que c’est à la maison, on aura les supporteurs qui seront un moteur. C’est une fois dans une vie. Représenter son pays à la maison, ça n’a pas de prix.

En attendant l'officialisation de sa sélection et le début du tournoi olympique, le 30 juillet prochain, la Haut-Savoyarde garde l'esprit rivé sur la préparation et la participation à plusieurs tournois internationaux, d'ici à la fin de l'année et en 2024.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité