Handisport : faire du sport les yeux fermés grâce au Cécitour

Un an avant les Jeux Paralympiques, la fédération française de Handisport lance une opération inédite en France de sensibilisation à la pratique sportive des malvoyants. Ce Tour de France en 5 étapes a posé ses valises à Pont-du-Château, près de Clermont-Ferrand. On vous emmène à la découverte de ce sport pas comme les autres.

Dans ce gymnase à Pont-du-Château, près de Clermont-Ferrand, on peut jouer au ping-pong, tirer à la carabine ou à l’arc… les yeux fermés. Pour toucher la balle ou la cible, il faut faire appel à ses autres sens. Grâce au Cécitour, les sportifs du jour peuvent expérimenter le handisport. L’une des jeunes volontaires présentes s’essaye au tir à la carabine les yeux fermés. Elle explique comment ça marche : “Le son part de plus en plus aigu. Quand c’est vraiment aigu, on tire. Il faut vraiment écouter le son le plus aigu possible”. Un autre confie : “C’est une belle sensation. Je sens vraiment d’où vient la balle grâce à mes oreilles. Je trouve ça beau”

Sensibiliser grâce au sport 

Le Cécitour apprend la différence et met en lumière ceux qui jouent dans le noir. Il faut juste être bien accompagné et guidé. À Pont-du-Château, on présente tout le potentiel offert aux malvoyants. Charly Simo, directeur sportif pour déficients visuels à la Fédération Française de Handisport, précise : “On a beaucoup de jeunes qui ne font pas de sport parce que les personnes ne sont pas assez formées et les éducateurs n’ont pas de compétence pour pouvoir accueillir et encadrer nos jeunes déficients visuels. C’est donc l'occasion de se rencontrer et de discuter. Tous les sports sont adaptables”. Et même le foot, grâce à des ballons sonores.

durée de la vidéo : 00h01mn53s
Handisport : faire du sport les yeux fermés grâce au Cécitour ©V. Mathieu / L. Pastural / D. Robert / France 3 Auvergne

Théo est aveugle depuis l’âge de 2 ans. Dans son équipe de cécifoot, il est sportif sans notion de handicap. Il indique : “Le cécifoot, c’est énormément de déplacements à l’aveugle. Cela permet de travailler ses sens. Cela apprend énormément sur soi, sur la concentration et la communication. C’est un formidable moyen sportif mais aussi de rééducation”

Dans un an, ces disciplines de handisport encore mal connues espèrent sortir de l’ombre grâce aux JO de Paris 2024. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité