Situation inquiétante pour le groupe Maike Automotive en Haute-Savoie

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Inquiétude sur la situation financière du groupe Maike Automotive, basé à Bonneville, en Haute-Savoie. Le groupe industriel a été placé en procédure de sauvegarde en août dernier. 

Par France 3 Alpes

C'est l'un des groupes leader du décolletage en Haute-Savoie. Ses carnets de commandes sont pleins. Pourtant, le groupe Maike Automotive est en difficulté financière.

Le groupe industriel, spécialisé dans la conception de sous-ensembles complexes pour l'automobile, possède trois filiales dans la vallée de l'Arve : EMT, Precialp, et Frank & Pignard. Il emploie 1400 personnes directement, plus de 3000 via ses sous-traitants locaux.

Une dette de cent millions d'euros

Depuis fin août, le groupe est en procédure de sauvegarde. Selon son administrateur judicaire, le groupe perd beaucoup d'argent - environ un million d'euros par mois - et ses dettes cumulées s'élèvent à cent millions d'euros. 

Les salariés sont aujourd'hui dans l'attente d'un futur plan industriel. Prochaine étape : le 7 novembre. Le tribunal de commerce de Grenoble rendra son avis sur la levée du plan de sauvegarde. D'ici là, la balle est dans le camp de la direction et des actionnaires.

Inquiétudes Maike Automotive
Michel Maire, président de Maike Automotive ; Didier Jancard, délégué Syndical CGT de Frank et Pignard (groupe Maike Automotive) - Reportage : Serge Worreth, Franck Céroni et Azedine Kebabti

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Quand un député du Cantal invite les partisans des 80 km/h à monter en voiture avec lui

Les + Lus