Ski alpin : "On a un joli petit combat", après sa victoire, la Haut-Savoyarde Tessa Worley croit en ses chances de globe

Publié le
Écrit par A.B avec AFP

Après son succès sur le géant de Lenzerheide, ce dimanche 6 mars, la Haute-Savoyarde Tessa Worley veut croire en ses chances de globe avant deux étapes décisives en Suède et en France, à Courchevel.

La Haut-Savoyarde, Tessa Worley a remporté une importante victoire sur le géant de Lenzerheide, en Suisse, ce dimanche 6 mars. Ce succès lui permet de se rapprocher de la tête du classement spécifique de l'épreuve, occupée par la Suédoise Sara Hector.

Troisième après la première manche, la Française a su dompter notamment le terrible mur de départ en deuxième manche (2e temps) pour s'imposer pour la deuxième fois dans la station des Grisons après 2018 : "Je me suis trop bien sentie, dès le matin. J'ai senti que c'était une bonne journée. La piste est belle, c'est un profil qui me va bien, technique, 'challenging', une neige très dure avec une bonne accroche, lisse, on s'est fait plaisir. Malgré un petit écart en bas de première manche, j'étais en position idéale (3e), j'ai su tout donner en 2e pour conclure, même si je ne savais pas si ça allait suffire face à Sara Hector."

Je me rapproche, je crois en mes chances, je dois continuer à risquer sur les courses et ça pourrait le faire.

Tessa Worley.

La skieuse sait qu'elle a fait un important pas dans la course au globe : "C'est un plaisir de gagner cet hiver face à elle car elle a un excellent niveau, une grande confiance en elle. On a un joli petit combat pour le globe, avec encore un géant 'chez elle' à Are et un 'chez moi' à Méribel. Je me rapproche, je crois en mes chances, je dois continuer à risquer sur les courses et ça pourrait le faire."

"Aucun regret"

Worley a su rebondir après des Jeux olympiques difficiles. Elle avait chuté lors du géant en Chine, avant de terminer 19e du Super-G : "Après les Jeux je n'étais pas très sereine pour repartir en Coupe du monde. Après les gros événements j'ai toujours un petit essoufflement. La Chine a été éprouvante, heureusement j'ai eu une semaine de coupure."

Au terme de ses olympiades, la skieuse avait annoncé qu'il s'agissait de ces derniers Jeux : "Je n'ai pas de regrets pour les JO. Les courses se suivent et ne se ressemblent pas. Il y a des journées qui nous conviennent comme aujourd'hui, d'autres pas. J'ai été déçue, triste, mais je n'ai aucun regret."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité