Snowboard : "je crois que le moment était venu", la Haut-Savoyarde Nelly Moenne-Loccoz met fin à sa carrière

A 30 ans, la snowboardeuse Nelly Moenne-Loccoz annonce la fin de sa carrière. La championne, originaire d'Annecy, avait notamment remporté le globe de cristal en 2015.

Nelly Moenne-Loccoz annonce qu'elle met un terme à sa carrière
Nelly Moenne-Loccoz annonce qu'elle met un terme à sa carrière © Norbert FALCO - Maxppp.
La Française Nelly Moenne-Loccoz, vainqueure du globe de cristal de snowboardcross en 2015 et double médaillée mondiale, a annoncé, lundi 11 mai, la fin de sa carrière.
    
"J'ai décidé de mettre un terme à ma carrière sportive. Étonnamment, cette décision assez facile s'est imposée à moi. Je crois que le moment était venu après plus de dix ans en Equipe de France", écrit la rideuse de 30 ans dans un communiqué de la Fédération française de ski (FFS).
 
« Il y a toujours des victoires, des médailles, des titres que j’aurai aimé avoir mais je n’ai plus la même flamme, la même envie qu’au début de ma carrière ». Et l’air de rien, la carrière de Nelly Moenne-Loccoz a commencé il y a déjà 15 ans ! Et quand bien même comme elle le dit « on n’en a jamais fait le tour », il n’empêche que la répétition des séquences (préparations, entrainements, compétitions), au bout d’un moment c’est usant. « Cette année, quand on est parti au Canada, je voyais les jeunes de l’équipe tout excités à l’idée de s’envoler, alors que moi je regardais le bout de mes chaussures au décollage de l’avion à Genève pour m’endormir et ne me réveiller qu’à l’atterrissage. Et depuis quelques temps, je regarde un peu trop souvent ma montre quand je suis à l’entraînement, ce n’est pas bon signe. Alors avant que ce sport, que j’aime par-dessus tout, ne devienne une obligation ou un poids, je préfère dire stop pour rester sur un truc extrêmement positif et je suis contente que la décision vienne de moi ».
 

Une reconversion dans le monde de l'image


Ce qui a aidé la haut-savoyarde à lâcher l’histoire, tient également au fait qu’elle a une idée assez précise de ce qu’elle a envie de faire, maintenant que la compétition de haut niveau n’impose plus son rythme à son quotidien « je vais me tourner vers le monde de l’image, de la prise de vue photos et vidéos. J’ai fait un stage il y a un peu plus d’un an dans une boite de prod annécienne et j’ai vraiment accroché ».

Encore quelques essais et c’est donc « derrière un objectif » que nous retrouverons Nelly Moenne-Loccoz... Et elle ne manque pas de projets : « dès que les choses seront revenues à la normale, j’ai déjà de nombreux contacts avec des snowboardeuses pour les suivre et donc me lancer dans cette nouvelle expérience. J’aurai aussi, je l’espère, l’occasion de travailler avec la gendarmerie (elle était brigadier-chef dans la gendarmerie nationale dans le cadre de son contrat avec le ministère des armées) car je suis très reconnaissante de ce que l’armée m'a apportée dans ma carrière et aussi dans ma reconversion ».

Nelly Moenne-Loccoz avait remporté le globe de cristal en 2015, terminé deux fois vice-championne du monde (2011 et 2015), mais n'avait pas connu la réussite aux Jeux olympiques (6e en 2010, 11e en 2014 et 10e en 2018).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport jeux olympiques
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter