A Thonon-les-Bains, le conducteur qui est rentré dans une crèche a 14 ans!

Ce samedi 28 novembre au matin, les policiers de Thonon ont procédé à l'interpellation d'un adolescent de 14 ans qui était au volant de la voiture qui a percuté la vitrine d'une crèche, vendredi après-midi. 

L'adolescent a été arrêté aux abords du foyer où il était placé. C'est à partir d'un téléphone portable retrouvé dans la voiture qui est rentrée dans la crèche, que les policiers ont pu l'interpeller. Rapidement après les faits, ils ont identifié le propriétaire du portable qui a expliqué l'avoir prêté à un jeune. C'est ainsi qu'ils ont pu remonter rapidement jusqu'à l'ado de 14 ans déjà bien connu de la police pour des faits de petite délinquance.

Quant à la voiture, elle avait été volée deux heures avant l'accident qui, semble-t-il, n'a rien de volontaire. Ce samedi matin, le très jeune conducteur était auditionné. 

Reportage Marion Feutry et Christelle Nicolas

Intervenantes: une voisine et Nathalie Levilly, Capitaine de police

Après les faits, il a pris la fuite en tirant sur la capuche de son blouson, pour ne pas être reconnu. Des témoins ont ainsi cru qu'il était cagoulé, ce qui, par les temps qui courent, a provoqué l'émoi autour de la crèche Tully Bulles. 

Lors du choc, les enfants étaient bien dans la pièce où la voiture est rentrée. Ils goûtaient dans un coin, à l'opposé de la vitrine. Malgré tout, une petite fille de 2 ans et demi a subi une fracture du crâne qui a nécessité une hospitalisation en urgence à Grenoble, où elle devait subir une opération. Un meuble se serait effondré sur elle.  

Vu sur Twitter, l'extraction de la voiture

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité