• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Thonon-les-Bains ne veut pas se marier

© Ville de Thonon
© Ville de Thonon

Marier la ville à la campagne, même pour les beaux yeux de l'Etat, ça ne passe pas! Pour contester son rattachement forcé à la communauté de communes des Collines du Léman, la ville de Thonon a décidé d'attaquer au tribunal administratif. De son côté, la communauté de communes fait de même.

Par Franck Grassaud

Le 3 octobre dernier, le préfet de la Haute-Savoie a signé un arrêté pour que la communauté de communes des Collines du Léman (11.000 habitants pour 7 communes) absorbe la ville de Thonon-les-Bains (36.000 habitants) au 1er janvier 2014 et ce malgré les oppositions affichées des élus de part et d'autre. Alors, Thonon va introduire un recours en annulation de cet arrêté préfectoral devant le tribunal administratif de Grenoble, assorti d’un référé. Les Collines du Léman ont aussi décidé de saisir la justice.

Cette décision du représentant de l'Etat est dictée par l'achèvement de la rationalisation de la carte intercommunale à l'horizon 2014. Mais associer une commune
urbaine à un territoire rural et forestier, voilà qui ne fait l'affaire ni de l'un, ni de l'autre.

"Ce rattachement va à l'encontre du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) approuvé par 96% des élus chablaisiens et de l'existence du bassin de vie reposant sur l'armature urbaine Evian-Publier-Thonon", commente un élu.

Le rattachement de Thonon, le recours en justice
Intervenants : Jean Denais, maire de Thonon-les-Bains; Jean-Pierre Fillon, président de la "Communauté de Communes des Collines du Léman"


Les Collines du Léman

La communauté de communes des Collines du Léman fédère sept communes du Chablais: Allinges, Armoy, Cervens, Draillant, Le Lyaud, Orcier et Perrignier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus