Cet article date de plus de 8 ans

Tuerie de Chevaline : "C'est bien le frère, Zaid al-Hilli, qui a été arrêté", le procureur Eric Maillaud

Interrogé par France 3 Alpes, le procureur Eric Maillaud confirme l'arrestation de Zaid al-Hilli, le frère du père de famille assassiné. "Mais cela ne confirme pas sa culpabilité", a-t-il précisé. "Nous avons cependant la certitude que Zaid était prêt à tout pour récupérer l'héritage de son père."
Eric Maillaud lors d'une rencontre informelle avec la presse, le 24 juin.
Eric Maillaud lors d'une rencontre informelle avec la presse, le 24 juin. © AFP
"Cette arrestation confirme que la piste familiale est la plus intéressante" a précisé Eric Maillaud, le procureur de la République d'Annecy. Zaid al-Hilli avait déjà été interrogé dans le cadre de l'enquête sur la tuerie de Chevaline.

S'il a été arrêté, c'est parce que des "preuves formelles et écrites ne laissent plus aucun doute sur le conflit familial très violent qui opposait les deux frères sur la question de l'héritage de leur père", a expliqué le procureur. "Des questions très précises vont lui être posées à ce sujet."

Cet héritage concerne un compte en Suisse d'un montant de près d'million d'euros, un appartement en Espagne, et des biens en Irak, dont un appartement dans la zone verte, très prisée, de Bagdad.

Le domicile du frère de Saad al-Hilli a été perquisitionné. Il est actuellement interrogé par la police britannique sous le régime de la garde-à-vue.

"Cela ne signifie pas qu'il est coupable", a ajouté Eric Maillaud. "Nous avons cependant la certitude que Zaid al-Hilli était prêt à tout pour récupérer l'héritage de son père et spolier son frère".

Autre information, les fillettes al-Hilli, seules rescapées du drame, ont été entendues pour la première fois jeudi dernier. Le témoignage de Zeinab et Zeena n'a rien apporté de nouveau. La fille aînée a cependant confirmé que la famille partait bien en balade le jour de la tuerie. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tuerie de chevaline criminalité justice