Un bar clandestin à Cluses en Haute-Savoie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana Koroloff

Un bar clandestin a été découvert par les gendarmes de Bonneville, le 13 novembre dernier. Les locaux de l'association d'entente franco-turque "le mymosa" étaient le théâtre de plusieurs délits. 

Travail illégal par dissimulation d'activité, travail illégal par dissimulation d'un salarié, exercice d'activité professionnelle malgré une interdiction judiciaire, ce sont les principaux délits reprochés au président de l'association "Le Mymosa", considéré comme le gérant de l'établissement clandestin. D'autres délits, comme le défaut de licence, sont également envisagés pour ce bar sans autorisation. La brigade de Scionzier a, pour l'instant ouvert, une saisine pour travail dissimulé. 

Il y a peu, sur la devanture de l'association, déclarée depuis 2008, l'inscription de "bar-restaurant" figurait, alors qu'aucun commerce n'était déclaré ou enregistré au 50 avenue Georges Clémenceau, l'adresse de l'association.

Le Procureur de la République de Bonneville a décidé de fermer l'association pour travail dissimulé. Des scellés ont immédiatement été posés.

Une enquête est en cours, le matériel a été saisi, les clients présents au moment de l'intervention ont été entendus. Le président de cette association doit être auditionné prochainement.

Comme dans un vrai bar


Environ 500 bouteilles d'alcool ont été saisies, ainsi qu'une caisse enregistreuse électronique, des factures au nom du commerce "Le Mymosa" et un répertoire de type "ardoise" avec des noms ou des surnoms et des montants et enfin un fonds de caisse de quelques centaines d'euros.

Ce contrôle a été mené avec le concours de la brigade de contrôle et de recherches des impôts de Seynod en présence d'un inspecteur du travail. Durant 2 heures, ce contrôle a aussi permis de rassurer la population. Certains commerçants, passablement agacés par cette "concurrence déloyale"  étaient finalement satisfaits.