Vastes recherches engagées après la disparition d'un jeune homme de 21 ans en Haute-Savoie, un appel à témoins lancé, son corps retrouvé samedi

La gendarmerie a entrepris d'importantes opérations de recherches après la disparition d'un jeune homme de 21 ans mercredi dans le secteur d'Allinges, en Haute-Savoie. Un appel à témoins avait été lancé. Le corps du jeune homme a été retrouvé, a annoncé la gendarmerie ce samedi 6 janvier.

William, âgé de 21 ans, était introuvable depuis le 3 janvier. Le jeune homme a disparu de son domicile à Allinges (Haute-Savoie), non loin de Thonon-les-Bains, et a été vu pour la dernière fois au niveau du cimetière du Lyaud à 15h20 ce mercredi.

Sa famille, sans nouvelle de lui depuis, a donné l'alerte auprès de la gendarmerie le soir-même. Les enquêteurs ont lancé un appel à témoins jeudi 4 janvier pour recueillir des informations sur la disparition du jeune homme. Les recherches ont duré plus de deux jours, mobilisant une quinzaine de militaires pour des opérations terrestres et aéroportées. Son corps a été retrouvé, a-t-on appris auprès de la gendarmerie ce samedi.

Recherches infructueuses

Des vagues de ratissage avaient été mises en place, notamment avec des chiens pisteurs, ainsi que des recherches par hélicoptère avec le dispositif "life seeker" permettant de localiser le téléphone du disparu. Les différentes opérations entreprises sur les communes d'Allinges, Le Lyaud et Armoy n'avaient pas permis de localiser le jeune William.

De corpulence mince, le jeune homme mesurait 1,83 mètre avec des cheveux blond foncé. Le jour de sa disparition, il portait un sweat bleu marine, un pantalon chino bleu marine et une veste en velours côtelé marron clair avec un col mouton.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité