VIDÉO. Coupe du monde de ski : derniers préparatifs sur la piste du Kandahar à Chamonix-les-Houches

La Coupe du monde de ski débarque à Chamonix-les-Houches le 8 février. Avant l'échéance, les équipes préparent la piste du Kandahar pour la mettre aux normes de la Fédération de ski.

La Verte des Houches s'apprête à accueillir les épreuves de la Coupe du monde de ski.
La Verte des Houches s'apprête à accueillir les épreuves de la Coupe du monde de ski. © France 3 Alpes
Le mythe est de nouveau sur pieds. La piste du Kandahar aux Houches (Haute-Savoie) s'apprête à accueillir les épreuves de Coupe du monde de ski du samedi 8 au dimanche 9 février. L'heure est encore aux préparatifs et à la remise aux normes. Car voilà quatre ans que la Verte des Houches n'a pas vu l'ombre d'une spatule et entretemps, les critères ont bien changé.

Alors les équipes s'activent sur les bords de la piste pour la rendre conforme aux exigences de la Fédération internationale de ski (FIS). Rien n'est laissé au hasard : la densité de la neige est mesurée pour savoir combien elle doit être arrosée afin de la rendre plus compacte, à la limite de la glace.

"On a travaillé toute la matinée avec une lance, on a remis de l'eau dans la piste pour essayer d'avoir une densité la plus haute possible. On doit avoir une valeur à peu près de 750 kg au mètre cube. Ça permet au skieur d'avoir une neige compacte et qui réponde sous les skis, pour qu'ils puissent avoir la même égalité de chance", ajoute Frédéric Comte, directeur club des sports de Chamonix.

 

Slalom et géant parallèle


Le grand retour de l'épreuve aux Houches signe aussi l'arrivé d'une nouvelle discipline. En plus du slalom le samedi, la piste désormais élargie accueillera le géant parallèle le dimanche. Deux skieurs pourront donc s'élancer côte à côte dans la descente mythique.

"On va faire une piste qui est exactement pareille pour le tracé rouge et le tracé bleu pour que les deux parcours soient identiques. Le départ est au même endroit, à la perpendiculaire, à la même altitude et l'arrivée pareil", explique Tony Angiboust, le chef de piste.
 
Pour réveiller la belle de son long sommeil, huit mois de travaux ont été nécessaires. Et pour répondre aux exigences de la fédération, il a fallu passer par un lifting et l'élargissement de la piste. Un pari à 10 millions d'euros et pour les élus de la commune, voir la neige au rendez-vous est un soulagement.

"C'est un vrai symbole pour la vallée, au niveau compétitif et au niveau populaire parce que notre but aujourd'hui c'est de rassembler et que ça reste une fête populaire", assure Luc Hamonic, premier adjoint au maire des Houches (SE). Près de 40 000 personnes sont attendues aux Houches pour voir la compétition d'ici quelques semaines.
 
Coupe du monde de ski : derniers préparatifs sur la piste du Kandahar à Chamonix-les-Houches

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mondiaux de ski ski sport