Hockey sur glace. Le départ de Richard Martel, l'entraîneur des Brûleurs de Loups de Grenoble, confirmé

Rien ne va plus chez les Brûleurs de Loups! Malmené dans les play-offs, le club a décidé, ce jeudi 5 mars au soir, de se séparer de son entraîneur Richard Martel. Une décision annoncée sur le site des BDL.

C'est la crise chez les Brûleurs de Loups! Le club de hockey grenoblois a décidé de se virer son entraîneur. Le charismatique Richard Martel aurait été débarqué après une série d'incidents fâcheux entre joueurs, lors du dernier match de play-offs contre Dijon. Un match perdu par les Grenoblois mais surtout marqué par de grosses bagarres entre joueurs sur la glace: plusieurs d'entre-eux, dans les deux camps, ont été sanctionnés pour rudesse excessive. Le jeune attaquant grenoblois, Quentin Scolari, aurait voulu "régler son compte au gardien dijonnais" sur ordre du coach isérois! 

A la suite de ces incidents, le joueur grenoblois va passer en commission disciplinaire. Quentin Scolari risque une suspension d'un an. En attendant, il est suspendu à titre conservatoire. Même chose pour Richard Martel, ainsi en a décidé la Commission des Infractions aux Règles de jeu (CIRJ).  

Reportage Florine Ebbhah et Didier Albrand
durée de la vidéo: 01 min 46
Hockey : Richard Martel débarqué

 

Je tiens à saluer la décision des joueurs et de la direction du club de Grenoble"

Luc Tardif, président de la Fédération Française de Hockey sur Glace, déclare que "l'agression dont a été victime le gardien de but de Dijon va à l'encontre de toutes les valeurs que nous défendons. Je tiens à saluer la décision des joueurs et de la direction du club de Grenoble, dans l'esprit des valeurs de notre sport. La Fédération ne laissera pas la violence envahir l'aire de jeu ou les gradins des patinoires françaises. Le Hockey sur Glace ne pourra continuer à se développer pour devenir un sport important en France que si nous renforçons le respect mutuel: le respect de l'adversaire, le respect des arbitres et le respect entre spectateurs. Dans ces périodes de matchs décisifs pour les attributions de titres à tous les niveaux, j'appelle l'ensemble des acteurs de jeu, -joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporteurs, arbitres-, quel que soit le niveau de jeu, à garder leur calme et à partager dans le respect les moments de joies que font vivre notre beau sport."

Une rupture à l'amiable

L'effectif isérois a été averti du départ de leur coach jeudi, vers 23 heures, et ce après une longue journée de discussion entre le désormais ex-coach grenoblois et la présidente des Brûleurs de Loups, Stéphanie Carrel-Magnan. Une rupture d'accord à l'amiable a été trouvée entre la direction et le coach québécois. L'information a été confirmée dans la foulée par communiqué sur le site des Brûleurs de loups



Jean-François Dufour aux commandes

Jean-François Dufour, l'assistant du groupe professionnel cette saison, fera l'intérim en tant qu'entraîneur en chef dès aujourd'hui. L'ancien coach principal, entre 2010 et 2014, était devenu l'adjoint de Richard Martel lors de l'arrivée de celui-ci en septembre 2014. 

Quoi qu'il en soit, la décision du staff des BDL fait l'effet d'une bombe alors que le club est engagé dans des quarts de finale à hauts risques. Samedi, les Grenoblois retrouveront les Dijonnais pour un cinquième et dernier match décisif en vue d'une éventuelle (et désormais peut-être hypothétique) qualification en demie finale.


Grenoble en pleines turbulences...

Richard Martel restera malgré tout l'homme du renouveau grenoblois: sous ses ordres, les Isérois ont remporté en décembre dernier une quatrième Coupe de la Ligue, mettant ainsi fin à une période de quatre ans sans le moindre trophée. Les Isérois ont également terminé la saison régulière à la première place du classement, une première depuis plus de dix ans! A l'entame des play-offs, les Isérois faisaient figure de favoris dans la course au titre. Reste désormais à savoir s'ils vont résister à de telles turbulences... 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hockey sur glace sport