Inauguration d'une super imprimante 3D à l'Institut Polytechnique de Grenoble (Isère)

Pour imprimer en 3D, il est nécessaire de passer par la fabrication additive. Une machine façonne à très haute température des pièces de métal par couches successives. Les strates sont montées par soudure de particules. Explications.

Par AK

La fabrication additive est rendue possible grâce à une machine révolutionnaire qui permet de créer des pièces de métal par fusion, par faisceaux d'électrons.
Le métal est travaillé à plus de 1 600 degrés, sous forme de poudre. La pièce "imprimée" prend forme couche après couche. Les pièces sont montées par soudure de particules. C'est une première en France dans un laboratoire universitaire, cet instrument de recherche sera inauguré à l'Institut Polytechnique de Grenoble, le 8 avril prochain. 

Cette technologie permet de produire des formes complexes, des matériaux architecturés.Cette machine révolutionnaire est le système de production de demain car elle permet de générer des formes au plus près de la volonté des constructeurs.

L'imprimante 3D procède de la même façon mais ne projette pas d'encre, elle envoie du plâtre ou du plastique.

DMCloud:54115
Impression 3D



Sur le même sujet

Les + Lus