Cet article date de plus de 8 ans

Football: L'ASSE mise sur une belle saison

J-2 avant une première rencontre difficile pour les verts de l'AS Saint-Etienne
© France3 Lyon
video title

video title

ASSE : Les nouveaux visages des Verts

En football, la ligue 1 reprend ses droits ce week-end. Pour le compte de la 1e journée, l'OL jouera à Rennes et Saint-Etienne accueillera Lille. Pour les Stéphanois, qui comptent trois nouvelles recrues, le championnat va donc commencer avec un gros morceau : le LOSC, champion de France 2011

Cette fin de semaine, la ligue 1 de football reprend ses droits. Pour le compte de la première journée, Saint-Etienne accueillera Lille. Pour les Stéphanois, qui comptent trois nouvelles recrues, le championnat va donc commencer avec un adversaire de taille : le LOSC, champion de France 2011.

Septième la saison dernière, Saint-Etienne aborde le nouveau championnat avec l'ambition de se maintenir dans le premier tiers de la Ligue 1 tout en gardant un cap de gestion rigoureux et en renforçant ses structures pour garantir son avenir.

Ayant évité de justesse la relégation deux années consécutives (17e en 2009 puis
2010), l'ASSE était même proche de la cessation de paiement il y a deux ans et demi.

Depuis, les deux hommes forts du club, Bernard Caïazzo, un homme d'affaires parisien,
et Roland Romeyer, un industriel local, co-actionnaires majoritaires de la Société
anonyme qui gère l'ASSE, ont changé la répartition des rôles qu'ils avaient auparavant, alors que l'on évoque souvent, à leur sujet, une cohabitation forcée.

Le premier, Bernard Caïazzo, a pris la tête du conseil de surveillance, et le second, Roland Romeyer, celle du directoire, dirigeant ainsi l'AS Saint-Etienne au quotidien.
Romeyer, 66 ans, s'est attaché avant tout à réorganiser les structures administratives
et financières, permettant notamment à l'ASSE de présenter un résultat financier légèrement positif au terme des deux derniers exercices.

Le club vient en outre de renforcer ses actifs en devenant, pour la première fois
de son histoire, propriétaire de son centre d'entraînement et de son siège, à L'Etrat
(Loire), inauguré en 1998 et propriété dernièrement de Saint-Etienne Métropole.
Le stade Geoffroy-Guichard, en travaux pour deux ans en vue de l'Euro-2016 , est actuellement réduit en capacité, 26.000 places seulement,  mais il pourra à
terme accueillir 40.000 spectateurs.
"Nous espérons alors jouer durablement dans le premier quart de la Ligue 1", souligne
Roland Romeyer, qui déclare gérer le club en "bon père de famille".
Le budget est de 50 millions d'euros, dont 20 M EUR sont consacrés à la masse
salariale, contre 33 M EUR il y a encore deux ans.


Une stabilité retrouvée ?
"Nos difficultés financières étaient la conséquence d'un recrutement onéreux qu'il
a fallu gérer", admet Romeyer. Cela a freiné l'évolution du club stéphanois, remonté
en Ligue 1 en 2004 avec comme meilleur classement une 5e place en 2008 et un retour
en Coupe de l'UEFA (8e de finale en février 2009) mais dont le dernier titre date
de 1981.

Depuis 2004, les deux principaux dirigeants restent les mêmes alors que l'entraîneur Christophe Galtier, qui a le soutien de Roland Romeyer, a battu le record de longévité depuis l'accession, en menant l'équipe depuis fin décembre 2009, débutant ainsi la saison pour la troisième année.
Après avoir recruté onze joueurs, l'été dernier, pour régénérer un effectif usé par la lutte contre la relégation, l'ASSE n'a engagé durant cette intersaison que Renaud Cohade (Valenciennes), pour remplacer le meneur de jeu Laurent Battles, 36 ans, qui a arrêté sa carrière, et l'arrière droit François Clerc (Nice) qui a pris la place d'Albin Ebondo, en fin de contrat, et le milieu de terrain offensif Romain Hamouma (Caen). Cohade et Clerc étaient libres, alors que Hamouma a été acquis pour 4 millions d'euros.
 "Nous avons recruté de bons joueurs, expérimentés, mais en privilégiant l'état d'esprit", souligne Roland Romeyer, qui espère voir les Verts bien figurer dans les coupes nationales, meilleur moyen pour Saint-Etienne de remporter de nouveau un titre à court ou moyen terme.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football as saint-etienne sport