Le vieux fusil ... suite et fin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dolores MAZZOLA

Les armes d'un collectionneur lyonnais saisies le 08 septembre dernier vouées à la destruction.

video title

video title

Lyon-Les armes de René Ferras vont être détruites

Depuis des années, René Ferras conservait dans son appartement (Lyon 2e) un impressionnant stock d'armes. Des armes saisies le 8 septembre. Le pot aux roses a été découvert lors du séjour de l'octogénaire à l'hôpital. Les armes vont être détruites. Mais des pièces rares ont disparu.

Depuis des années, René Ferras conservait dans son petit appartement du 2e arrondissement de Lyon un impressionnant stock d'armes : 250 pièces rares et anciennes. C'est un véritable arsenal qui a été saisi le 08 septembre dernier. Le stock d'armes a été découvert lors du séjour de l'octogénaire à l'hôpital.

Le Procureur a décidé de ne pas engager de poursuites contre René Ferras. Quid de la collection du retraité ? Les armes ont été données au Musée des Armées de Lyon, installé au Quartier Général Frère. Certaines seront donc conservées et d'autres détruites. Le "papy collectionneur" lyonnais ne cache pas son amertume. Il est également particulièrement inquiet au sujet du "joyau" de sa collection. Une pièce historique extrêmement rare d'une valeur inestimable, un fusil datant de 1728, a disparu. Affaire à suivre ....

Ci-contre le reportage de S.Cozzolino & F.Cagnin -

Edition 19/20 Rhône-Alpes - 07/11/11


Le vieux fusil ... suite et fin. L'arme datant de 1728 n'a pas pu être sauvée. 

Deux mois après l'impressionnante opération de saisie de la rue Duhamel, l'arme ancienne aurait été légalement détruite. Le musée des Armées de Lyon ne va récupérer qu'une petite vingtaine de pièces de l'impressionnant stock d'armes détenu par René Ferras...

Ci-contre le reportage de P.Didier & F.Cagnin -

Edition 19/20 Rhône-Alpes - 09/11/11


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité