Moirans (38) : Fusillade dans un camp d'ouvriers

Des ouvriers qui travaillent pour la SNCF ont été la cible de tirs de petit plomb. Un homme est légèrement blessé.

video title

Moirans (38) : Tirs de plomb sur un ouvrier

Un ouvrier travaillant sur un chantier ferroviaire a été la cible de tirs de plomb. Les gens du voyage sont suspectés.

Une vingtaine de coups de feu a été tirée en direction des caravanes d'ouvriers qui travaillent sur un chantier SNCF à Moirans (Isère). Sur le pas de la porte de son logement, l'un de ces ouvriers a reçu une salve de plombs. Il a été légèrement blessé au pieds et au cou.

Les auteurs de cette incursion armée sont soupçonnés d'appartenir à la communauté de gens du voyage qui campe à quelques centaines de mètres.

Des contentieux existent, notamment au sujet des nuisances sonores produites par le travail nocturne des ouvriers du chemin de fer.

<<<en vidéo,="" notre="" reportage="" au="" lendemain="" de="" l'attaque

Jeudi 9 août, 50 gendarmes ont investi les lieux après cette fusillade, les perquisitions menées dans les caravanes des gens du voyage n'ont rien donné. Aucune arme correspondant à celles qui auraient pu servir lors de l'attaque n'a été retrouvée. Personne n'a donc été interpellé.

Les gendarmes sont restés présents dans le quartier où les deux camps se trouvent. L'homme blessé au cou et aux pieds a été transporté à l'hôpital de Voiron et a pu rentrer chez lui.

La société ETF qui emploie les ouvriers a décidé de suspendre les travaux une journée, le temps d'apaiser les tensions de part et d'autre.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité