Cet article date de plus de 5 ans

Innovation. Grenoble en pointe sur les Smart Grids, les futurs "réseaux électriques intelligents"

27 jours avant le début de la COP21 à Paris, coup de projecteur sur l'innovation énergétique dans les Alpes, en pointe, notamment, sur les Smart Grids, les "réseaux électriques intelligents". Grenoble est l'un des principaux pôles de recherche dans ce domaine.
Grenoble, territoire d'exception dans le secteur de l'électricité! Une excellence qui a débuté il y a 100 ans avec l'hydroélectrique et qui se poursuit aujourd'hui avec l'arrivée du numérique dans la distribution d'énergie. Dernier domaine de recherche en date: les Smart Grids, les "réseaux électriques intelligents".

Une chaîne d'assemblage ultra-moderne s'est en outre établie dans l'agglomération grenobloise. Sous la direction de la multinationale indienne CG, elle fabrique des compteurs électriques Linky (de nouvelle génération). 

Ces compteurs, "équipements communicants", devraient à terme, -dans les 5 ans-, équiper tous les foyers de l'hexagone. Investissement: 5 milliards d'euros. Concrètement, le principe des Smart Grids est de calquer un réseau d'information sur le réseau d'électricité. Grâce à cette communication en temps réel, le client devrait pouvoir réduire jusqu'à 20% de sa consommation. A l'inverse, le fournisseur, lui, pourrait gérer plus finement son réseau et minimiser ses déperditions d'électricité, tout en intégrant davantage les énergies renouvelables.

Au final, on mise sur des économies d'énergie, mais aussi sur des créations d'emplois. Rien qu'à Fontaine, la fabrication des compteurs Linky est censée générer 200 emplois.

Reportage de Cédric Picaud, Christelle Nicolas & Gilles Neyret
durée de la vidéo: 02 min 30
Innovation

Linky, smart mais controversé

Tout le monde n’est pas d’accord avec ERDF sur l’intérêt des compteurs dits « intelligents » Linky. Les associations  Next-up  et  Robin des Toits  considèrent en effet que le Linky peut nuire à notre santé. Ils émettraient un rayonnement électro-magnétique toxique.

Selon Next-up : " Une étude épidémiologique et scientifique d'impact sur la population de l'irradiation en champs proches par les champs électromagnétiques artificiels du CPL du Linky avant son déploiement est une absolue nécessité de salubrité publique."


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement société innovation réchauffement climatique