• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Isère, l'inquiétude des salariés de Caterpillar face à un plan de restructuration

Selon le scénario de la direction, les sites Caterpillar de Grenoble et Echirolles perdraient leurs produits historiques : les tracteurs et chargeurs sur chaînes destinés au marché américain. Ils seraient désormais fabriqués au Brésil.

Par Françoise Guais

Ce jeudi 15 septembre, les salariés des sites Caterpillar de Grenoble et Echirolles (1600 salariés) se sont regroupés en force au sein du cortège des manifestants contre la Loi Travail.

En Belgique, le site Caterpillar de Gosselie (prés de Charleroi) doit fermer dans les mois qui viennent, entrainant la suppression de 2000 emplois directs et le transfert à Echirolles de la production destinée au marché européen. 

Mais les sites isérois perdraient de leur côté une grande partie de leurs produits phares au profit du Brésil.

le reportage de Jean-christophe Solari et Vincent Habrand
Inquiétude à caterpillar
Intervenants : Alexis Mazza, secrétaire général CGT Caterpillar; Alexis Savignac, délégué du personnel CGT

La direction internationale du groupe américain s'est montrée inflexible hier face aux principaux dirigeants politiques belges. Elle affirme n'avoir pas d'autre choix pour résister à la crise dans le secteur minier.

Sur le même sujet

La 7e Symphonie de Beethoven en direct depuis le Festival de la Chaise-Dieu

Les + Lus