Isère : des nouveaux radars contre l'insécurité routière après les nombreuses dégradations en 2019

La préfecture de l'Isère annonce le déploiement de nouveaux radars autromatiques. Les services de l'Etat pointent les très mauvais chiffres de la sécurité routière en 2019. 76 personnes sont mortes sur les routes du département l'année dernière.

Un radar incendié sur la rocade de Grenoble. De nombreux équipements ont été dégradés en Isère en 2019.
Un radar incendié sur la rocade de Grenoble. De nombreux équipements ont été dégradés en Isère en 2019. © Marie Michellier / France 3 Alpes
Après une année noire sur les routes, la préfecture de l'Isère annonce le déploiement d'un nouveau parc de radars automatiques dans le département. On ne saura pas combien de machines seront déployées. Ni où elles seront installées. La discrétion est de mise pour préserver ces nouveaux équipements d'éventuelles dégradations.

De nombreux radars ont été vandalisés l'année dernière en Isère. Les services de l'Etat mettent en parallèle ces sabotages et la hausse de la mortalité routière dans le département. Dans un communiqué, elle évoque des "dégradations qui ont entrainé un sentiment d'impunité et un relâchement des comportements".

L'année dernière, la mortalité routière a augmenté de 35% en Isère. 76 personnes sont mortes et 785 autres ont été blessées sur les routes du département. La vitesse est en cause dans bon nombre de ces accidents.

Pour inverser la tendance, les itinéraires les plus accidentogènes ont été identifiés en concertation avec les élus, les gestionnaires de voirie et les forces de l'ordre. De nouveaux radars y seront installés. Dans un premier temps, ils contrôleront les vitesses. A terme, ils permettront de relever d'autres infractions, comme le franchissement de feux tricolores.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité routes transports