La mortalité routière atteint un niveau “intolérable” en Isère et en Savoie

Le nombre de morts sur les routes est bien plus élevé que l'année passée à la même période en Isère et en Savoie. / © Damien MEYER / AFP
Le nombre de morts sur les routes est bien plus élevé que l'année passée à la même période en Isère et en Savoie. / © Damien MEYER / AFP

Les préfets de l'Isère et de la Savoie appellent à la vigilance sur les routes de leur département. La mortalité routière progresse de manière inquiétante depuis le début de l'année, davantage de contrôles vont être mis en place.

Par M.D.

Le nombre de morts sur les routes continue de progresser de manière inquiétante dans les départements alpins. Les préfectures d'Isère et de Savoie appellent les automobilistes à la plus grande prudence alors que les vacances de la Toussaint viennent de commencer en raison des "conditions climatiques particulières liées à l’automne (pouvant) rendre la
conduite plus difficile"
.

Depuis janvier 2019, il y a eu 66 morts sur les routes iséroises, soit une augmentation de 35% par rapport à 2018, a rappelé Denis Bruel, directeur de cabinet du préfet mercredi 23 octobre sur France Bleu Isère. Des chiffres "intolérables", a-t-il déploré. La vitesse est la cause principale de ces accidents mortels, souvent liée à d'autres facteurs tels que l'inattention, l'alcool et les stupéfiants qui augmentent le risque d'accident "de manière exceptionnelle".
 

En Savoie, le bilan est moins lourd mais malgré tout préoccupant : 25 personnes sont mortes sur les routes du département depuis le début de l'année, soit 6 de plus qu’à la même période l'année dernière. "Dans la majeure partie de ces accidents, des comportements à risque ont été identifiés", assure le préfet dans un communiqué.

 

Les deux-roues en première ligne


Par ailleurs, l'été a été particulièrement meurtrier pour les deux-roues. Une dizaine de motards ont perdu la vie durant la période estivale en Isère et en Savoie alors qu'"ils représentent 2% des usagers de la route et 30% des morts en Isère depuis janvier", rappelle Denis Bruel.
 

Dans les deux départements, des mesures ont été prises pour éviter un bilan dramatique d'ici à la fin de l'année. En Isère, le préfet a reçu 11 représentants des principales moto-écoles du territoire pour lutter contre la mortalité des motocyclistes. Il souhaite "développer les opportunités de formation post-permis pour les personnes n'ayant plus conduit de deux-roues depuis plusieurs années".

Et en Savoie, les forces de l'ordre vont quadriller les routes en ce début de vacances. Elles assureront "de jour comme de nuit, une surveillance renforcée des axes routiers".

 

Sur le même sujet

Les + Lus