Isère : 76 personnes sont mortes sur les routes en 2019, un bilan “extrêmement préoccupant” pour les autorités

2019 a été une année noire sur le plan de la sécurité routière en Isère. Photo d'illustration. / © Laurent THEVENOT / MAXPPP
2019 a été une année noire sur le plan de la sécurité routière en Isère. Photo d'illustration. / © Laurent THEVENOT / MAXPPP

Les chiffres de la mortalité routière sont en forte hausse en Isère pour l'année 2019. Et les deux-roues sont en première ligne de ce phénomène qui préoccupe les autorités.

Par Margot Desmas

Une année noire s'achève pour la sécurité routière en Isère. Le bilan de 2019 est "extrêmement préoccupant", déplorent les autorités , dressant un rapport provisoire en date du mardi 31 décembre. "On déplore 76 personnes décédées sur les routes du département, soit une hausse de + 35,7% par rapport à l'année 2018", peut-on lire dans un communiqué de la préfecture.

L'année 2019 aura donc été la plus meurtrière sur les routes depuis 2013, particulièrement pour les deux-roues. Moins d'une dizaine de motards sont morts dans un accident sur la période estivale en Isère alors qu'"ils représentent 2% des usagers de la route", pointait le préfet Lionel Beffre.
 

Le nombre de blessés suite à des accidents de la route est, lui, en baisse. On en comptait 785 au 31 décembre, "dont plusieurs accidents impliquant des blessés lourds", ce qui représente 14,7% de moins que l'année précédente.

 

Dispositif spécial Nouvel An


La nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre, le préfet avait donc appelé les usagers de la route à "une vigilance accrue", notamment pour ce qui est de l'alcool au volant. Globalement, la vitesse reste la cause principale des accidents mortels, souvent liée à d'autres facteurs tels que l'inattention, l'alcool et les stupéfiants qui augmentent le risque d'accident "de manière exceptionnelle".
 

C'est pourquoi les opérations de contrôle ont été renforcées pour le Nouvel An, surtout aux abords des lieux de sorties. Et le 1er janvier, des contrôles ciblés sur les conduites addictives ont été mis en place par le groupement de gendarmerie sur les axes les plus accidentogènes du département. Au total, plus de 1 600 personnels de secours et de sécurité ont été mobilisés en Isère pour la nouvelle année.

 

Sur le même sujet

Les + Lus