Ce 7 mars à Grenoble rencontre avec l'association PSE qui sauve des milliers d'enfants au Cambodge

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes

Un enfant des rues veut aujourd'hui aider à son tour. Mathieu l'isérois s'investit au sein de l'association Pour un Sourire d'Enfant qui sauve des milliers d'enfants au Cambodge. Ce 7 mars, vous pourrez le rencontrer ainsi que la présidente de PSE à la Faïencerie de La Tronche tout près de Grenoble.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
En Corée du Sud, Mathieu et sa petite soeur, orphelins, ont vécu dans la rue, mangé dans les poubelles, volé pour survivre. Adopté par une famille iséroise à l'âge de 13 ans, Mathieu Mezeix s'en est très bien sorti et veut aider à son tour.

Ici, avec Sophie, il a fondé une famille et bâti son entreprise. Mathieu, 50 ans, est électricien, il emploie 7 salariés. Surtout des jeunes qu'il prend dès l'apprentissage. Faire confiance aux jeunes, souvent en difficulté scolaire, c'est sa façon de rendre ce qu'il a reçu. 


Mais Mathieu s'investit aussi ailleurs. Il a soutenu une action solidaire au Burkina Faso, et maintenant il s'investit au Cambodge au sein de l'association PSE, "Pour un Sourire d'Enfant".

Depuis plus de 20 ans, PSE sauve des milliers d'enfants pauvres de Phnom Penh qui vivent dans les décharges. Pour la plupart d'entre eux, ce sont les enfants d'anciens Khmers Rouges, eux-mêmes ex-enfants soldats, dont certains ont été poussés à tuer leurs propres parents pendant l'auto-génocide perpétré par les Khmers Rouges entre 1975 et 1979. Un tiers de la population cambodgienne avait alors été éliminée.



A Phnom Penh, la capitale, PSE nourrit, soigne, éduque et forme des milliers d'enfants-chiffonniers qui survivent dans les décharges. Aujourd'hui beaucoup d'entre eux se sont lancés dans une nouvelle vie grâce à l'association. 


durée de la vidéo: 02 min 28
Mathieu et l'association Pour un Sourire d'Enfant


Ce mercredi 7 mars 2018, une soirée est organisée par PSE à la Faïencerie de la Tronche, près de Grenoble. L'occasion de rencontrer Mathieu mais aussi la présidente de l'association ainsi qu'un ancien enfant "de la décharge" qui s'en est sorti.