Agression à la gare de Grenoble : un mineur placé en détention provisoire pour tentative de meurtre

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes
Seules quelques personnes circulent désormais sur le parvis de la gare de Grenoble.
Seules quelques personnes circulent désormais sur le parvis de la gare de Grenoble. © Cédric Picaud / France 3 Alpes

Un adolescent soupçonné d'avoir agressé et blessé grièvement au couteau un autre mineur de 15 ans, le 21 novembre à la gare de Grenoble, a été interpellé et mis en examen pour tentative de meurtre. Il a reconnu les faits.

Le 21 novembre 2021 vers 19 heures, une altercation éclatait place de la gare à Grenoble entre deux adolescents. Des coups de couteau étaient portés à la victime de 15 ans, qui était avec son éducateur afin de regagner son foyer d’accueil.

Malgré la violence des coups, la victime parvenait à désarmer son agresseur. Le mineur de 16 ans, désigné par différents témoins présents sur la place à ce moment-là, parvenait à s'enfuir en tirant un coup de feu en l’air avec une arme de poing chargée à blanc.

Le pronostic vital de la victime était engagé dans un premier temps, elle était conduite au Centre hospitalier universitaire de Grenoble pour y être soignée.

Quelques jours plus tard, le 27 novembre, les gendarmes interpellent le mineur qui aurait porté les coups à la sortie du domicile de sa mère et le placent en garde à vue au commissariat de Grenoble. Une perquisition permet la découverte de vêtements appartenant au mineur, des vêtements qui font l’objet d’analyses scientifiques pour déterminer la présence d’éventuelles traces biologiques appartenant à la victime, indique le parquet de Grenoble lundi 29 novembre.

Le suspect connu de la justice

En garde à vue, le mineur mis en cause, connu des services judicaires pour des faits de violences, en fugue d’un centre éducatif fermé, nie toute implication. Il est ensuite présenté devant un juge d’instruction de Grenoble qui le met en examen pour les faits criminels de tentative de meurtre.

Lors de son interrogatoire par la juge d’instruction, il reconnaît finalement avoir commis des violences avec un couteau, mais sans intention de tuer et a expliqué que le litige était né à propos de sa petite amie. À l’issue de sa présentation, il a été placé en détention provisoire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.