VIDÉO. Aux Deux Alpes, les pisteurs-secouristes proposent des séances de prévention au risque d'avalanche

Les pisteurs-secouristes de la station des Deux-Alpes organisent des séances d'initiation aux bonnes pratiques en montagne. Pour se familiariser avec les outils nécessaires avant chaque sortie et connaître les bons réflexes.

Les pisteurs-secouristes des Deux-Alpes, en Isère, initient les vacanciers aux bonnes pratiques en montagne à l'heure de la fermeture des remontées mécaniques.
Les pisteurs-secouristes des Deux-Alpes, en Isère, initient les vacanciers aux bonnes pratiques en montagne à l'heure de la fermeture des remontées mécaniques. © France 3 Alpes

A l'heure de la fermeture des remontées mécaniques, les vacanciers sont nombreux à se replier sur des activités alternatives. Ski de randonnée, raquette... Les options ne manquent pas, mais elles nécessitent une bonne connaissance du milieu avant de s'aventurer dans les hauteurs. "Pour partir en montagne, il y a le triptyque essentiel : DVA [détecteur de victimes d'avalanche, NDLR], pelle et sonde", expose Sylvain Mezin. Pisteur-secouriste aux Deux Alpes, en Isère, il propose des séances de prévention au risque d'avalanche au sein de la station.

Le temps d'une matinée, il présente les instruments indispensables à toute sortie en montagne et aide les vacanciers à les prendre en main. L'un des plus importants étant le détecteur de victimes d'avalanche. Car faute de ski alpin, les randonneurs sont de plus en plus nombreux à se rendre seuls dans les massifs alpins. L'objectif, les former aux bons réflexes.

Aux Deux Alpes, les pisteurs-secouristes initient les vacanciers aux bonnes pratiques en montagne

 

Initiation et prévention

"Certains publics connaissent ces outils et c'est pour leur donner une approche plus professionnelle pour qu'ils sachent mieux s'en servir. Et il y a ceux qui ne connaissent pas, qui découvrent ce système", note Sylvain Mezin. Un à un, les participants prennent en main le DVA et doivent repérer la victime, enfouie sous la neige, le plus rapidement possible. Une façon ludique pour Lila, 11 ans, d'appréhender l'outil.

"J'aime bien, c'est un peu comme une chasse au trésor, s'amuse la fillette. Des fois, dans les avalanches, on est plus stressé parce qu'on a la vie d'une personne entre les mains quand on la cherche. Mais moi, j'aime bien l'idée d'initier et d'apprendre à faire ça." Initiation mais aussi prévention des risques de la montagne pour les moins habitués.

"Ca permet de nous sensibiliser au risque et de prendre conscience que la montagne, elle a aussi ses dangers", remarque Lila Dourt, une vacancière du Nord. DVA, pelle et sonde, un équipement qui peut sauver des vies en montagne. Et que les vacanciers n'oublieront pas lors de leurs prochaines sorties.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
avalanche nature montagne stations de ski économie tourisme vacances sorties et loisirs