Avalanche : un risque "fort" dans le massif de l'Oisans et "marqué" ailleurs dans les Alpes

Le risque d'avalanche est de 3/5 sur l'ensemble des massifs des Alpes du Nord, ce lundi 26 février, à l'exception du massif de l'Oisans (4/5). Ce fort risque d'avalanche fait notamment suite à de nouvelles précipitations en altitude.

De nouvelles perturbations et de la neige fraîche arrivée dans la nuit ont amené de l'instabilité sur le manteau neigeux des Alpes du Nord. Ainsi, tous les massifs de la Haute-Savoie et de la Savoie sont concernés par un risque avalanche "marqué" (3/5), ce lundi 26 février.

Idem pour l'Isère, à l'exception du massif de l'Oisans, lui classé en risque "fort" (4/5). Dans ce massif situé à la frontière avec les Hautes-Alpes, le risque d'avalanche est d'autant plus important au-dessus de 2 000 mètres : "Le risque est temporairement fort, notamment à l'est et au sud du massif avec des cumuls plus importants", indique Météo France.

Des cumuls et du vent

Entre 20 et 30 cm de neige fraîche (localement 40 cm) ont pu tomber depuis ce dimanche soir. Ces cumuls favorisent des départs spontanés d'avalanches "jusqu'à mi-journée dans les pentes et couloirs raides".

Des déclenchements provoqués par des randonneurs ou skieurs peuvent également avoir lieu ce lundi. Notamment à cause de la formation de plaques, sous l'effet des chutes de neige et du vent : "Des plaques vont se former en nuit de dimanche à lundi lors des chutes de neige attendues, combinées à un vent de Sud à Sud-Ouest parfois fort vers les crêtes. (...) Elles seront parfois faciles à déclencher par un seul skieur en journée de lundi et pourraient même être difficiles à identifier."

Un risque 4 "maximal"

Si l'enneigement en basse et moyenne montagne est déficitaire, les cumuls de neige sont importants au-dessus de 2 000 mètres en cette fin du mois de février, rappelle Météo France. Les risques d'avalanche restent donc importants.

"Pour rappel, le risque 4 est le risque maximal pour les pratiquants", indique l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena) sur les réseaux sociaux ce lundi.

"Le risque 'marqué' [3/5, NDLR] est loin d'être un risque que l'on pourrait qualifier de 'moyen' puisque la grande majorité des accidents ont lieu par risque 3 : 64,5 % l'hiver dernier", précise l'Anena. Ce risque marqué concerne tous les autres massifs des Alpes du Nord ce lundi, du Chablais en Haute-Savoie jusque dans le Vercors en Isère.

Ce dimanche, quatre skieurs sont décédés dans une avalanche survenue dans le massif du Sancy, en Auvergne. Les victimes faisaient partie d'un groupe de neuf skieurs sortis en hors-piste loin du domaine skiable du Mont-Dore. L'avalanche a eu lieu à 1 600 mètres d'altitude. Trois autres personnes ont été retrouvées vivantes après avoir été ensevelies.