Coupe du monde de rugby 2023. "Ils se sentent déjà comme chez eux", le XV d'Italie s'est installé à Bourgoin-Jallieu

Avant leur entrée en lice dans la Coupe du monde de rugby ce samedi 9 septembre face à la Namibie, les joueurs italiens ont pris leur quartier à Bourgoin-Jallieu, commune du Nord-Isère, où plusieurs rencontres avec les habitants sont déjà prévues.

"Lorsque Kieran Crowley, le sélectionneur de l'Italie, a fait la revue de nos installations, nous n'avons eu que des retours positifs, des "perfetti'", se réjouit Aurélien Lepretre, conseiller municipal en charge des sports à Bourgoin-Jallieu. La commune du Nord Isère, située à proximité de Lyon et de la frontière italienne, a été choisie comme camp de base des Azzurri pour cette Coupe du monde de rugby.

Les joueurs italiens, qui s'apprêtent à rentrer dans la compétition face à la Namibie ce samedi 9 septembre, ont posé leur valise dimanche 3 septembre en Isère. Ils ont ensuite été invités à une cérémonie d'accueil avant un temps d'échange avec les Berjaliens : "Ils sont très ouverts. Ils ne sont pas enfermés dans leur bulle. Par exemple, des membres du staff ont déjà fait la connaissance de notre pub L'Albion", ajoute Aurélien Lepretre.

Si les joueurs, eux, se sont abstenus de découvrir les bonnes adresses de Bourgoin-Jallieu, plusieurs temps de rencontre seront proposés dans les prochains jours. Un premier entraînement prévu ce mardi 12 septembre sera ouvert à de nombreux écoliers de la région. Un autre, planifié le 24 septembre prochain, sera lui destiné au grand public (les inscriptions peuvent déjà se faire sur le site de la mairie).

La "ferveur" berjallienne

"C'est une immense fierté. C'est l'aboutissement d'un projet long de quatre ans et une reconnaissance de la qualité de nos installations, se satisfait l'élu. Nous avons bichonné la pelouse du stade Pierre Rajon depuis près d'un an. Ils ont vite pris possession du terrain et des équipements. Ils se sentent déjà comme chez eux."

"Lorsque nous avons candidaté pour accueillir une équipe du Mondial, nous ne savions pas sur quelle sélection nous allions tomber. Quand on a su que c'était l'Italie, c'était une grande fierté. D'autant plus que la star de l'équipe, Ange Capuozzo, est Isérois, ajoute-t-il. Lui et les autres joueurs ont été très bien accueillis. Ça démontre la ferveur du rugby berjallien."

Cette ferveur pourrait-elle pousser la Squadra Azzurra à se qualifier pour la première fois de son histoire en quart de finale ? Elle aura fort à faire pour se sortir de la poule de la Nouvelle-Zélande, de la France, de l'Uruguay et de la Namibie, accueillie, de son côté, à Aix-les-Bains.