Disparition de Maelys : revoir la conférence de presse du procureur de Bourgoin en Isère

L'enquête se poursuit après la disparition de la jeune Maelys qui participait à un mariage à Pont-de-Beauvoisin en Isère ce weekend. Ce mardi 29 août à 14h30, la procureure de Bourgoin donnait une conférence de presse à revoir dans cet article.

Par Yann Gonon

Quelles sont les dernières avancées de l'enquête depuis la disparition de la petite Maelys ? C'est ce que devait indiquer ce mardi 29 août à partir de 14h30 la procureure de Bourgoin, Dietlind Baudoin, qui donnait une conférence de presse. Les investigations se déroulent depuis hier sous la qualification d'enlèvement mais aucune piste n'est écartée.

La conférence de presse à revoir ci-dessous.

Participaient à cette conférence de presse :  

- Dietlind Baudoin, la procureure de Bourgoin-Jallieu,
- Lieutenant Colonel D. Plunian, commandant de la section de recherches de Grenoble,
- Colonel Y.Marzin, commandant du groupement de la gendarmerie départemantale de l'Isère.
 

A retenir de la conférence de presse :


Dietlind Baudoin :

- Les recherches sont pour l'instant "restée vaines".
- Si nous n'écartons pas la thèse de l'accident, au regard du temps et des moyens engagés, la thèse "criminelle" n'est plus écartée.
- Deux autres soirées avaient lieu le soir du drame.
- Les appels téléphoniques reçus n'ont pas permis d'avancer.

Lieutenant-Colonel Plunian : 180 personnes étaient présentes au mariage, 140 ont été entendues

Dietlind Baudoin :

- Les chiens pisteurs sont intervenus et à chaque fois le chien ne va pas au-delà de la salle.
- Si des investigations ont bien eu lieu chez le gardien, pas de conclusion hâtive à en tirer, les investigations se font forcément à proximité des lieux du mariage.

Colonel Y.Marzin : Tant qu'il y aura un espoir de retrouver Maelys, les patrouilles de gendarmerie continueront à chercher.

Dietlind Baudoin :

- Je n'ai aucune suspicion particulière.
- On travaille par cercle qu'on élargit. Les personnes les plus importantes ont été entendues rapidement.
- Une centaine de militaires déployés dès dimanche pour les recherches.
- Les recherches ont commencé avec les personnes encore présentes à la soirée. La fête n'était pas finie.

Colonel Yves Marzin : 3 chiens ont été engagés dont des St-Hubert des départements du Rhône et de l'Ain. Ils comptent parmi les plus performants mais leur capacité de travail s'amenuise avec le temps.

Dietlind Baudoin :

- Maelys a été vue la dernière fois aux alentours de 3 heures du matin. Le premier appel concernant sa disparition a été reçu à 3h57.
- On ne peut pas privilégier une piste criminelle même si je ne l'écarte pas.
- Il convient de ne pas perturber l'enquête au risque d'enlever toutes les chances de la retrouver rapidement.

Nos journalistes Anne Hédiard et Didier Albrand assistaient à la conférence de presse.

Anne Hédiard assistait à la conférence de presse.

Les recherches ont repris ce mardi matin à proximité de la salle des fêtes où se déroulait le mariage auquel la petite fille de 9 ans participait. La police scientifique est sur place pour relever d'éventuelles empreintes. La gendarmerie de son côté poursuivait les auditions des participants à la fête.

En fin de matinée, la maison du gardien a été visitée par les enquêteurs de la police scientifique. Sa voiture a également été fouillée puis emmenée vers un endroit inconnu.



A lire aussi

Sur le même sujet

Glisse en coeur, au Grand Bornand

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés